Informations

23.16 : Système du complément - Biologie

23.16 : Système du complément - Biologie


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Une gamme d'environ 20 types de protéines solubles, appelées système complémentaire, fonctionne pour détruire les agents pathogènes extracellulaires. Après la liaison des premières protéines du complément, une cascade d'événements de liaison séquentiels s'ensuit, au cours desquels l'agent pathogène est rapidement recouvert de protéines du complément.

Les protéines du complément remplissent plusieurs fonctions. Les protéines servent de marqueur pour indiquer la présence d'un agent pathogène aux cellules phagocytaires, telles que les macrophages et les cellules B, et améliorent l'engloutissement ; ce processus s'appelle opsonisation. L'opsonisation fait référence à un processus immunitaire dans lequel des particules telles que des bactéries sont ciblées pour être détruites par une cellule immunitaire appelée phagocyte. Certaines protéines du complément peuvent se combiner pour former des complexes d'attaque qui ouvrent des pores dans les membranes cellulaires microbiennes. Ces structures détruisent les agents pathogènes en provoquant une fuite de leur contenu, comme illustré à la figure 1.

Figure 1. Cliquez pour une image plus grande. La voie classique de la cascade du complément implique la fixation de plusieurs protéines initiales du complément à un agent pathogène lié à un anticorps, suivie d'une activation et d'une liaison rapides de nombreuses autres protéines du complément et de la création de pores destructeurs dans l'enveloppe et la paroi cellulaires microbiennes. La voie alternative n'implique pas l'activation d'anticorps. Au contraire, la C3 convertase décompose spontanément C3. Les protéines régulatrices endogènes empêchent le complexe du complément de se lier aux cellules hôtes. Les agents pathogènes dépourvus de ces protéines régulatrices sont lysés. (crédit : modification d'œuvre par le NIH)


Ecologie de l'embryon : synchronie et asynchronie du développement dans le développement embryonnaire des populations de poissons sauvages annuelles

Matej Polačik, Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque.

Contribution : Conceptualisation (égale), Curation des données (égale), Analyse formelle (égale), Acquisition de financement (égale), ​Enquête (égale), Méthodologie (égale), Administration de projet (égale), Supervision (égale), Visualisation (égale) ), Rédaction - brouillon original (égal), Rédaction - révision et édition (égal)

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Contribution : Conceptualisation (égal), Curation des données (égal), Analyse formelle (égal), ​Enquête (égal), Méthodologie (égal), Visualisation (égal), Rédaction - brouillon original (égal), Rédaction - révision et édition (égal )

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Contribution : ​Enquête (égale), Méthodologie (égale), Supervision (égale), Rédaction - ébauche originale (égale)

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Département de zoologie, Université Charles, Prague, République tchèque

Contribution : Conceptualisation (égal), Curation des données (égal), Analyse formelle (égal), ​Enquête (égal), Méthodologie (égal), Visualisation (égal), Rédaction - brouillon original (égal)

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Contribution : Conceptualisation (égal), ​Enquête (égal), Méthodologie (égal), Rédaction - brouillon original (égal), Rédaction - révision et édition (égal)

Center for Life in Extreme Environments, Portland State University, Portland, OR, USA

Contribution : Conceptualisation (égale), ​Enquête (égale), Méthodologie (égale), Ressources (égale), Validation (égale), Visualisation (égale), Rédaction - ébauche originale (égale), Rédaction - révision et édition (égale)

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Matej Polačik, Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque.

Contribution : Conceptualisation (égale), Curation des données (égale), Analyse formelle (égale), Acquisition de financement (égale), ​Enquête (égale), Méthodologie (égale), Administration de projet (égale), Supervision (égale), Visualisation (égale) ), Rédaction - brouillon original (égal), Rédaction - révision et édition (égal)

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Contribution : Conceptualisation (égal), Curation des données (égal), Analyse formelle (égal), ​Enquête (égal), Méthodologie (égal), Visualisation (égal), Rédaction - brouillon original (égal), Rédaction - révision et édition (égal )

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Contribution : ​Enquête (égale), Méthodologie (égale), Supervision (égale), Rédaction - ébauche originale (égale)

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Département de zoologie, Université Charles, Prague, République tchèque

Contribution : Conceptualisation (égal), Curation des données (égal), Analyse formelle (égal), ​Enquête (égal), Méthodologie (égal), Visualisation (égal), Rédaction - brouillon original (égal)

Institut de biologie des vertébrés, Académie tchèque des sciences, Brno, République tchèque

Contribution : Conceptualisation (égal), ​Enquête (égal), Méthodologie (égal), Rédaction - brouillon original (égal), Rédaction - révision et édition (égal)

Center for Life in Extreme Environments, Portland State University, Portland, OR, USA

Contribution : Conceptualisation (égale), ​Enquête (égale), Méthodologie (égale), Ressources (égale), Validation (égale), Visualisation (égale), Rédaction - ébauche originale (égale), Rédaction - révision et édition (égale)


Biochimie médicale (4e éd.): Bhagavan, N.V.

Bhagavan, N.V. Harcourt/Academic Press, 2002, 1016 pages, ISBN 0-12-095440-0, 79,95 $.

La première édition du livre de Bhagavan est parue en 1974, et cette version la plus récente est largement mise à jour. En plus du professeur Bhagavan lui-même, il y a sept contributeurs majeurs plus une douzaine de critiques. La présentation des sujets est logique et traditionnelle. Ainsi, le chapitre 1 commence par une discussion sur les propriétés de l'eau et des acides, des bases et des tampons. Il n'y a pas d'introduction douce, nous sommes jetés directement dedans. D'une certaine manière, cela caractérise toute l'approche adoptée dans le livre, il donne les informations et les connexions médicales pour l'étudiant en médecine occupé et mature, avec peu de fioritures ou d'excuses fleuries pour avoir à comprendre ce genre de choses.

Le texte est modérément intégré, mais il ne fait aucun doute qu'il s'agit de biochimie. Beaucoup d'étudiants trouveraient cette approche très satisfaisante, je pense. Ils veulent continuer et apprendre le matériel important et voir sa pertinence. La division des sujets entre les chapitres est également conçue pour les médecins. Ainsi, les vitamines sont traitées dans un chapitre distinct plutôt que d'être intégrées dans le métabolisme, etc., et les hormones sont divisées en chapitres distincts sur les stéroïdes, l'hypothalamus et l'hypophyse, les surrénales, la thyroïde et le système reproducteur, plutôt que selon leur mode biochimique. d'action (par exemple. Interactions protéine G, récepteurs intracellulaires à doigt de zinc).

Les diagrammes, eux aussi, sont pour la plupart simples. Aucun artiste n'a été lâché avec une palette de quatre couleurs, tout cela est fonctionnel. En fait, le livre est imprimé principalement en dos et en blanc avec l'ajout d'un peu de rouge utilisé avec parcimonie dans certains des diagrammes. Cependant, il existe un ensemble d'images en couleur sur papier glacé regroupées dans une section distincte (vraisemblablement comme mesure d'économie) relative aux chapitres 35 et 36, sur l'immunologie moléculaire et l'hémostase, qui sont écrites par l'un des auteurs contributeurs. Ces figures apparaissent également à l'endroit approprié dans le texte sous forme d'images en noir et blanc (plutôt fantomatiques), mais vous pouvez ensuite vous tourner vers ces pages supplémentaires pour les versions en couleur. Ce sont principalement des schémas et des structures moléculaires. En fait, je ne sais pas dans quelle mesure les médecins ont vraiment besoin de connaître les structures tridimensionnelles des protéines (il n'y a pas de CD-ROM avec ce livre). Par exemple, sous la thyroïde, nous avons des structures moléculaires curieuses et plutôt anciennes de T4 (et ce chapitre est peut-être moins à jour que les autres), et l'on pourrait se demander pourquoi nous avons besoin de trois structures différentes pour le tacrolimus dans le chapitre sur l'immunologie. J'aurais pensé que les micrographies et les micrographies électroniques auraient, en général, été plus utiles, et il y en a relativement peu, et certaines sont pauvres au point d'être inutiles (par exemple. le polysome de la figure 25-15). Certaines des images empruntées à d'autres publications sont plutôt mal sorties, elles aussi auraient pu bénéficier d'un remaniement. Des exemples de ces chiffres médiocres sont l'image de la structure du foie à la page 200 (sûrement très importante pour les médecins, mais peut-être qu'ils l'obtiennent dans les études d'anatomie) et les figures 23-16, 15-19 et 28-11, pour ne citer qu'elles. quelques.

L'ordre des sujets est le suivant : acides aminés, protéines, thermodynamique et cinétique, enzymes, glucides, (digestion et absorption), glycolyse et cycle du TCA, glycogène, métabolisme des protéines et des acides aminés, lipides, cholestérol, contraction musculaire, homéostasie métabolique , ADN, etc. (maintenant à mi-chemin du livre), régulation de l'expression des gènes, métabolisme des nucléotides, hémoglobine, métabolisme du fer et de l'hème, endocrinologie (comme mentionné ci-dessus), immunologie moléculaire, hémostase, métabolisme des minéraux et des vitamines, et enfin eau , électrolytes et équilibre acido-basique. À la fin, il y a un certain nombre d'annexes, y compris celles sur les tailles et les poids et les apports journaliers recommandés (États-Unis, bien sûr), les enzymes d'importance clinique, l'électrophorèse des protéines sériques, les hémoglobines, les abréviations et les paramètres de laboratoire clinique. Chaque chapitre contient des listes de lectures complémentaires bien choisies et pour la plupart à jour, mais assez courtes. Ainsi dès la p. 33, nous rencontrons une sclérose latérale amyotrophique, de l'oxyde nitrique et un choc septique. Je dirais que les étudiants trouveraient facilement ce qu'ils veulent, et beaucoup d'étudiants préfèrent en effet l'approche traditionnelle. Dans la plupart sinon tous les sujets abordés, on arrive très rapidement à la pertinence médicale, et la lecture complémentaire donne un accès rapide aux articles pertinents. Mais l'auteur/éditeur a évidemment quelques problèmes avec ce qu'il faut omettre. Sous protéines, il y a de très bons documents à jour sur la mucoviscidose, la maladie de Creutzfeldt-Jakob et la maladie d'Alzheimer, etc. dinitrobenzène), qui n'a pas été utilisé depuis 25 ans.

Voici quelques commentaires sur la façon dont certains éléments sont traités. Le chapitre sur la phosphorylation oxydative est plutôt réticent à savoir si tout le monde accepte maintenant l'hypothèse de Mitchell. Il y a une bonne couverture à jour des maladies mitochondriales mais trop peu, à mon avis, sur le cytochrome P450 enzymes et détoxification. Il y a pas mal d'informations sur P450 enzymes cachées dans les chapitres sur les stéroïdes, ce qui peut encore refléter le manque d'intégration entre les différents auteurs. Contrairement à ce qui est dit, le défaut du syndrome de Marfan est connu (il s'agit de la fibrilline). Comme d'habitude avec les textes de biochimie médicale, il y a probablement trop de choses sur les maladies du stockage du glycogène, que les étudiants en médecine ne rencontreront jamais, mais la section sur le déficit en G6PDH est bonne, tout comme les sections sur l'hémoglobine et les hémoglobinopathies. De même, les sections sur le diabète sont bonnes et convenablement à jour, en particulier sur le type II et l'obésité. La couverture du projet Human Genome est un peu curieuse. Le nombre de gènes est estimé entre 50 et 100 000, et l'on a l'impression que l'ensemble de HUGO était soutenu par des « fonds fédéraux », ce qui pourrait agacer les gars de Cambridge (Angleterre) et d'ailleurs qui ont apporté une contribution significative. Il semble qu'il n'y ait aucune mention de sites Web. Celles-ci sont bien sûr éphémères, mais il en existe néanmoins beaucoup de bonnes. Par exemple, lorsqu'il est dit qu'il existe de nombreuses cytokines, les élèves peuvent être dirigés vers www.copingwithcytokines.de, pour ne donner qu'un exemple.

Dans l'ensemble, le texte a un style intégré malgré des chapitres écrits par plusieurs auteurs différents, mais il y a quelques exceptions. Ainsi, les chapitres sur l'immunologie moléculaire et l'hémostase contiennent également de curieuses vignettes médicales ou des problèmes de cas, qui sont intéressants, mais le style ne correspond pas au reste du livre. Ces chapitres sont assez bien écrits, même si l'on comprend que cela représente un défi considérable pour traiter ces domaines médicalement importants dans un espace relativement petit. Dans certains chapitres, y compris ceux-ci, il existe une tendance à donner toutes les informations dans des tableaux (généralement volumineux) (par exemple tous les composants du système immunitaire et tous les composants du système du complément). C'est OK, et en effet de nombreux étudiants peuvent trouver que c'est un moyen utile de rassembler des informations pour les mémoriser, mais cela devient parfois un peu lourd et n'est pas toujours pleinement soutenu par des commentaires textuels.

Dans l'ensemble, j'ai senti que c'était un texte qui serait attrayant pour les étudiants en médecine. Il contient beaucoup de biochimie de base, mais dans la plupart des cas, cela est rendu pertinent par une référence appropriée à la maladie et au diagnostic. Il n'est pas complètement intégré ni en termes de contenu ni de présentation, mais cela compte probablement moins pour les étudiants, étant donné qu'ils pourront trouver facilement ce qu'ils veulent (pour référence ou pour réviser pour un examen), avec la plupart des informations médicales pertinentes. la biochimie étant couverte.


Résultats

Analyses des caractéristiques des mélanges de litière

Les scores élevés de CWM1 (premier axe PCA, Fig. 1a) ont été principalement déterminés par de faibles concentrations de N et de Mg, mais des concentrations élevées de lignine et de polyphénols, les rapports C : N et lignine : N. Les deux mélanges de litière Alnus + Fraxinus (du côté riche en N et Mg) et Pistache + Quercus (du côté riche en lignine et en polyphénols) étaient les deux extrêmes le long de CWM1. CWM2 était lié à des concentrations élevées de P et de Ca (avec les scores les plus élevés pour le Fraxinus + Pistache mélange) par opposition aux concentrations élevées de cellulose (avec les scores les plus bas pour le Alnus + Quercus mélange). Rao1 (premier axe PCA, Fig. 1b) a séparé les mélanges de litière en fonction de la dissemblance croissante des concentrations de N, ainsi que des rapports lignine : N et C : N, entre les espèces au sein du mélange (par ex. Alnus + Pistache). Rao2 a été largement déterminé en augmentant la dissemblance des concentrations de lignine vers des scores élevés (par ex. Alnus + Fraxinus + Quercus) et une dissemblance croissante des concentrations de polyphénols vers des scores faibles (par ex. Fraxinus + Pistache).

Différences spécifiques au site dans les conditions environnementales et les communautés de décomposeurs

La variation des conditions environnementales (température et humidité relative du sol, et paramètres du sol) entre les sites (échelle régionale) était plus importante que la variation à l'intérieur du site (échelle locale), car les blocs au sein des sites se regroupaient généralement (Fig. 2). Le premier axe PCA (Env1) a été principalement déterminé par l'augmentation de la température du sol, du Olsen P et du pH, mais par la diminution de la teneur en sable. Le deuxième axe PCA (Env2) a été défini en augmentant le rapport C : N du sol mais en diminuant le NH4 + disponibilité. L'abondance totale des nématodes différait significativement entre les sites, allant de 65,9 à 3,1 nématodes g −1 de sol, mais la diversité fonctionnelle des communautés de nématodes était similaire (Fig. S3). Alors que la biomasse microbienne active ne différait pas entre les sites (moyenne globale de 5,5 μg de CO2-C g −1 sol h −1 ), la diversité fonctionnelle microbienne différait considérablement (Fig. S4). L'ampleur de l'effet de la présence de macrofaune sur la perte de masse de la litière différait significativement entre les sites mais était similaire entre les deux mélanges de litière évalués (Fig. S5).

Perte de portée C et immobilisation de N

Lors de l'analyse de nos données en tant que plan factoriel, nous avons identifié l'identité du mélange de litière comme le principal facteur influençant la perte de litière C et N (F9,180 = 89·68 et 217·03, respectivement, P < 0,001 dans les deux cas, fig. 3). Bien qu'une interaction significative entre l'identité du mélange de litière et le site ait également été trouvée (perte de C : F81,180 = 2·31, P < 0,001 N de perte : F81,180 = 1·74, P = 0·001), Alnus + Fraxinus et Pistache + Quercus ont représenté les pertes les plus élevées et les plus faibles de ces deux éléments majeurs, respectivement, sur tous les sites (Figs S6 et S7). La perte de N de la litière était fortement liée à la masse de litière restante, car une régression polynomiale avec un ajustement quadratique expliquait 87 % de la variabilité de la perte de N de la litière selon les mélanges de litière et les sites (Fig. 4). Cette relation a montré que pendant les premières étapes du processus de décomposition (jusqu'à environ 40% de la perte de masse initiale), N était immobilisé, c'est-à-dire qu'il y avait une augmentation nette de la quantité de litière N et donc une perte négative de N litière. Au-delà de ce seuil, la libération nette de N a commencé dans les dernières étapes du processus de décomposition. Les schémas d'immobilisation et de libération de N dépendaient également de la concentration initiale en N des mélanges de litière, car l'immobilisation de N se produisait principalement dans les mélanges avec une concentration initiale en N plus faible (Pistache + Quercus et Fraxinus + Pistache + Quercus).

Facteurs régionaux de perte de litière C et N pendant la décomposition

La diversité des traits de la portée a eu la plus grande influence sur la perte de C et de N de la portée dans les modèles d'équation structurelle (Fig. 5), les deux aspects des traits CWM et la dissemblance des traits (Q de Rao) jouant un rôle important. Dans le modèle de la portée C, l'effet négatif de CWM1 (r = -0·61, Fig. 5a) a indiqué une perte de C de la litière plus élevée avec des concentrations de N et de Mg de la litière plus élevées, mais des rapports C:N et lignine:N plus faibles. Rao1 et Rao2 ont eu un effet beaucoup plus petit, bien que significatif, sur la perte de C de la portée. Le modèle de la portée N a révélé une relation similaire, voire plus forte, avec CWM1 (r = −0·70) par rapport à la perte de C de la portée (Fig. 5b). Remarquablement, la perte de N de la portée était plus affectée par la dissemblance des traits (Rao1 et Rao2) que la perte de C. En particulier, Rao2 a eu un effet positif marqué sur la perte d'azote de la litière (r = 0,48), indiquant que la perte de N augmentait avec l'augmentation de la dissemblance au sein du mélange dans les rapports lignine, N, lignine : N et C : N, mais diminuant la dissemblance dans les concentrations de polyphénols. Le rôle de CWM2 était très hebdomadaire dans les deux modèles.

Les conditions environnementales spécifiques au site expliquant la variation du microclimat et de la physicochimie du sol (Env1 et Env2) ont eu globalement beaucoup moins d'impact sur la perte de C et de N par rapport au mécanisme de diversité de la litière (Fig. 5). En revanche, Env1 et Env2 ont tous deux eu un impact clair et fort sur les nématodes (abondance et diversité fonctionnelle) et les microbes (biomasse et diversité fonctionnelle). Cependant, cette influence ne s'est pas traduite par un effet aussi fort de ces deux groupes d'organismes du sol sur la perte de C et de N de la litière. Par conséquent, les effets indirects des conditions environnementales médiés par les décomposeurs du sol étaient d'une ampleur similaire par rapport aux effets directs (Fig. S8). Fait intéressant, cependant, l'effet des microbes du sol sur la perte de C de la litière était positif alors qu'il était négatif pour la perte de N de la litière. Alors que les nématodes avaient un effet direct important sur les microbes du sol, leur contribution à la décomposition de la litière était faible, comme l'indiquent leurs faibles effets indirects sur la perte de C et de N (Fig. S8). La taille de l'effet de la macrofaune sur la perte de masse de la litière (faune lnRR) était le facteur le plus important de la perte de C et N de la litière après CWM et Rao's Q, la macrofaune favorisant des pertes plus élevées de C et N de la litière (r = 0,32 et 0,34).


La science en médecine : quand, comment et quoi

27 février 2014 : Ce chapitre a été réévalué et reste à jour. Aucun changement n'a été nécessaire.

IMPRIMÉ À PARTIR D'OXFORD MEDICINE ONLINE (www.oxfordmedicine.com). © Oxford University Press, 2021. Tous droits réservés. Selon les termes du contrat de licence, un utilisateur individuel peut imprimer un fichier PDF d'un seul chapitre d'un titre dans Oxford Medicine Online pour un usage personnel (pour plus de détails, voir la politique de confidentialité et les mentions légales).

La science a toujours fait partie de la médecine occidentale, bien que ce qui compte comme scientifique ait changé au cours des siècles, tout comme le contenu des connaissances médicales, les outils de l'investigation médicale et les détails des traitements médicaux. Ce bref aperçu développe une typologie historique de la médecine depuis l'Antiquité. Il divise les « types » de médecine en cinq : chevet, bibliothèque, hôpital, social et laboratoire. Ces catégories restent les rubriques principales des budgets de la santé modernes, mais elles ont aussi des résonances historiques spécifiques. (1) La médecine de chevet, développée par les médecins hippocratiques à l'époque classique, a son pendant moderne dans les soins primaires. (2) La bibliothéconomie, associée à la mentalité scolastique du Moyen Âge, fait toujours surface dans les problèmes de stockage et de recherche d'informations à l'ère de l'informatique. (3) La médecine hospitalière, au cœur de la médecine française du début du XIXe siècle, a placé les fonctions diagnostiques et thérapeutiques de l'hôpital moderne au centre des soins et de l'enseignement. (4) La médecine sociale concerne la prévention, à la fois communautaire et individuelle, et est particulièrement visible dans notre notion de « mode de vie » et son impact sur la santé. (5) La médecine de laboratoire a son foyer naturel dans l'établissement de recherche et est un site critique pour la création de connaissances médicales, établissant les normes à la fois pour la science médicale et la médecine scientifique. François Magendie (1773-1855) fut probablement le premier scientifique médical vraiment « moderne » : il avait plutôt peu de sens de la tradition médicale, il cherchait à établir la médecine sur de nouvelles bases scientifiques.

L'accès au contenu complet sur Oxford Medicine Online nécessite un abonnement ou un achat. Les utilisateurs publics peuvent effectuer des recherches sur le site et consulter les résumés de chaque livre et chapitre sans abonnement.

Veuillez vous inscrire ou vous connecter pour accéder au contenu en texte intégral.

Si vous avez acheté un titre imprimé contenant un jeton d'accès, veuillez consulter le jeton pour savoir comment enregistrer votre code.

Pour toute question sur l'accès ou le dépannage, veuillez consulter notre FAQ, et si vous n'y trouvez pas la réponse, veuillez nous contacter.


Prouver que la ligne Sorgenfrey est totalement déconnectée

Soit $ mathbb_l $ désigne l'espace topologique dont l'ensemble sous-jacent est la ligne réelle $ mathbb $ et la topologie est générée par les intervalles semi-fermés $ [a,b) $. Montrer que l'espace topologique $ mathbb_l $ est totalement déconnecté.

Un espace est totalement déconnecté si ses seuls composants connectés sont des ensembles à un point. Étant donné un ensemble $ Iin mathbb_l $, $ I=[a,b) $ pour certains $ ale b $ dans $ R $. Si $ a=b $, $ I $ est un ensemble à un point et clairement une composante connexe (il n'y a pas de $ A,Bin I $ à la fois non vide et propre). Si $ a<b $, $ I $ n'est pas un ensemble à un point et il existe un $ c $ avec $ a<c<b $. Alors $ A=[a,c) $ et $ B=[c,b) $ sont tous deux des sous-ensembles ouverts propres non vides de $ I $ et ils constituent une séparation de $ I $ parce que $ Acap B= emptyset $ et $ Acup B=I $. Il est donc clair que les seules composantes connexes dans $ mathbb_l $ sont les ensembles à un point, et donc l'espace topologique $ mathbb_l $ est totalement déconnecté.


Résumé

Objectif

Déterminer l'association potentielle de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), une maladie dégénérative chronique de la rétine liée à l'âge représentative associée à l'inflammation et au vieillissement, avec une susceptibilité à l'infection par le SRAS-CoV-2 et des résultats sévères de COVID-19.

Concevoir

Étude de cohorte nationale avec appariement des scores de propension.

Réglage

Cohorte nationale basée sur la population en Corée.

Population étudiée

Les données ont été obtenues auprès du Health Insurance Review & Assessment Service of Korea, y compris tous les patients de plus de 40 ans qui ont subi un test de dépistage du SRAS-CoV-2 en Corée du Sud entre le 1er janvier 2020 et le 15 mai 2020 (hors auto-référence).

Principales mesures des résultats

La positivité du test SARS-CoV-2 était le résultat principal et le résultat clinique sévère de COVID-19 était le résultat secondaire.

Résultats

La cohorte non appariée se composait de 135 435 patients qui ont été testés pour le SRAS-CoV-2 4531 (3,3 %) testés positifs pour le SARS-CoV-2 5493 (4,1 %) patients atteints de DMLA. Après appariement des scores de propension, la DMLA exsudative était associée à une probabilité accrue de susceptibilité à l'infection par le SRAS-CoV-2 (rapport de cotes ajusté [aOR], 1,50 intervalle de confiance à 95 % [IC], 1,03-2,25), et à un risque considérablement plus élevé de résultats cliniques graves de COVID-19 (aOR, 2,26 IC à 95 %, 1,02 à 5,26), mais pas de DMLA et de DMLA non exsudative.

Conclusion

Dans une cohorte nationale coréenne, nos données suggèrent que les cliniciens devraient être conscients du plus grand risque de susceptibilité aux résultats cliniques graves de COVID-19 chez les patients atteints de DMLA exsudative. Nos résultats permettent de mieux comprendre la relation entre la pathogenèse du COVID-19 et les troubles neurologiques chroniques.


3. Herbes relaxantes Pour améliorer la qualité du sommeil

Il existe plusieurs herbes qui peuvent aider à améliorer la qualité du sommeil. Je trouve que pour quelqu'un souffrant d'insomnie sévère, ces herbes ne font pas tout le travail. En combinaison avec d'autres stratégies, cependant, certaines herbes peuvent très bien compléter un plan de sommeil.

Certaines de mes herbes préférées pour améliorer le sommeil sont le kava, la camomille, la valériane, la passiflore, la lavande et la mélisse. Au lieu de sortir et d'acheter toutes ces herbes, je recommande généralement ce thé Nighty Night fabriqué par Traditional Medicinals qui combine plusieurs des meilleures herbes pour le sommeil dans un sachet de thé. Utilisez-le quotidiennement pour améliorer la qualité du sommeil ! Nous proposons également un excellent complément avec des doses cliniques de ces herbes apaisantes appelées Relax Calm.


Matériaux et méthodes

Construction de backbones d'assemblage de boucle

Les vecteurs d'assemblage de boucle ont été construits en utilisant l'assemblage Gibson (Gibson et al., 2009 ). Plusieurs modifications ont été apportées à un vecteur pGreenII (Hellens et al., 2000) pour obtenir un squelette plasmidique de base pour les vecteurs d'assemblage Loop : les sites Bsal et SapI ont été retirés du plasmide en utilisant des mutations silencieuses lorsque cela était possible. Afin de réduire les problèmes de stabilité des grandes constructions dans les bactéries (Moore et al., 2016 Watson et al., 2016), deux nucléotides de l'origine de réplication dérivée de pGreenII ColEI ont été mutés, l'inversant en l'origine de réplication pBR322 à nombre de copies moyen-faible. Une région s'étendant de la bordure gauche de l'ADN-T à la cassette du gène de résistance à l'hygromycine a été remplacée par la séquence du vecteur pET15 (Haseloff, 1999) du terminateur nptII nosT à l'UASGAL4 promoteur (bases 2851 à 3527). Une résistance à la spectinomycine a été clonée pour remplacer la cassette nptI afin de fournir un marqueur de sélection microbienne pour les plasmides pEven. Les UNS ont été clonés dans la version kanamycine et spectinomycine des squelettes du vecteur après l'extrémité 3' de la séquence du vecteur pET15 et la bordure droite. Enfin, les sites d'enzymes de restriction Loop (Bsal et SapI), les surplombs et la cassette lacZα ont été clonés entre les UNS, donnant les vecteurs pOdd et pEven. Les plasmides L0 utilisés pour l'assemblage Loop Type IIS ont été assemblés à l'aide d'un assemblage Gibson dans un plasmide pUDP2 modifié (BBa_P10500), qui contenait une séquence aléatoire de 20 pb (5'-TAGCCGGTCGAGTGATACACTGAAGTCTC-3') en aval du site convergent BsaI 3' et en amont de le suffixe BioBrick, pour fournir des régions flanquantes non homologues pour une orientation correcte lors de l'assemblage par chevauchement.

Espaceurs d'ADN

Les séquences d'ADN aléatoires ont été récupérées à partir du générateur de séquences d'ADN aléatoires (https://www.faculty.ucr.edu/

mmaduro/random.htm), commandés sous forme de fragments d'ADNdb à partir d'IDT et assemblés à l'aide de l'assemblage Gibson.

Plasmides et conception de construction

Les parties L0 utilisées pour la construction de l'ADN sont décrites dans le tableau d'informations de support S1, leurs séquences sont incluses dans les informations de support et sont disponibles via Addgene. Les séquences des plasmides Loop et les assemblages multigéniques résultants sont inclus dans les informations de support.

La conception des constructions a été réalisée à l'aide du logiciel LoopDesigner, installé sur une machine locale. Le logiciel a été configuré pour utiliser les backbones d'assemblage de boucle avec les RE BsaI et SapI, ainsi que les surplombs A–B et α–ω. De plus, les définitions de 12 types de pièces L0 ont été ajoutées au logiciel, en fonction des surplombs spécifiés par la syntaxe commune. Les séquences des pièces L0 ont été ajoutées à la base de données LoopDesigner, en attribuant l'un des types de pièces définis, et assemblées par conséquent en constructions de niveau 1 et de niveau 2 in silico. Les concentrations des parties L0 et des constructions de niveau 1 ont été ajustées à celles suggérées par LoopDesigner pour des réactions de 10 l.

Protocole d'assemblage de type IIS en boucle

Le protocole d'assemblage Loop Type IIS a été adapté de Patron (2016), et peut être trouvé à https://www.protocols.io/view/loop-assembly-pyqdpvw. Un aliquot de 15 fmol de chaque partie à assembler a été mélangé à 7,5 fmol du plasmide récepteur dans un volume final de 5 l avec H distillé2O (dH2O) (tableau S2). Le mélange réactionnel, contenant 3 l de dH2O, 1 l de tampon ADN ligase T4 10× (n° B0202 NEB, Ipswich, MA, USA), 0,5 l de 1 mg ml -1 sérum albumine bovine purifiée (dilution 1 : 20 en dH2O de BSA, Molecular Biology Grade 20 mg ml -1 , NEB cat. B9000), 0,25 l d'ADN ligase T4 à 400 U l -1 (NEB cat. M0202) et 0,25 l d'enzyme de restriction correspondante à 10 U l -1 (BsaI NEB cat. R0535 ou SapI NEB cat. R0569), a été préparé sur la glace. Ensuite, 5 l du mélange réactionnel ont été combinés avec 5 l de mélange d'ADN pour un volume réactionnel de 10 l (tableau S3) par pipetage, et incubés dans un thermocycleur en utilisant le programme décrit dans le tableau S4. Pour les réactions SapI, le tampon ADN ligase T4 a été remplacé par du tampon CutSmart (NEB cat. B7204S) additionné d'ATP 1 mM 1 l du mélange réactionnel a été ajouté à 50 l de cellules TOP10 chimiquement compétentes (n° C4040100 ThermoFisher) et, après incubation à 42°C pendant 30 s, les échantillons ont été laissés sur glace pendant 5 min, 250 l de bouillon Super Optimal avec milieu Catabolite repression (SOC) ont été ajoutés et les cellules ont été incubées à 37°C pendant 1 h. Enfin, 5 l de 25 mg ml -1 de 5-bromo-4-chloro-3-indolyl-β-d-galactopyranoside (X-Gal) (n° B4252 Sigma-Aldrich), dissous dans du diméthylsulfoxyde (DMSO), ont été ajoutés et les cellules ont été étalées sur des plaques de gélose Lysogény (LB) sélective additionnée de 1 mM d'isopropyl β-d-1-thiogalactopyranoside (IPTG) (n° I6758 Sigma-Aldrich). Les réactions d'assemblage ont également été automatisées. Les réactions d'assemblage étaient identiques, mais réduites à un volume total de 1 l. Les réactions ont été mises en place sur un Labcyte Echo (San Jose, CA, USA) dans des plaques à 384 puits et incubées sur une machine à cyclage thermique en utilisant les mêmes conditions que celles décrites ci-dessus. Les réactions ont été transformées dans 4 pi de cellules ultracompétentes XL10-Gold® compétentes (Agilent Technologies, Santa Clara, CA, USA) et étalées sur des plaques de gélose LB sélectives à huit puits. Les colonies ont été prélevées pour croissance dans 1 ml de milieu dans des plaques à 96 puits sur une plate-forme Hamilton STARplus® (Reno, NV, USA).

PCR standardisée des unités transcriptionnelles

La PCR utilisant des oligonucléotides UNS a été réalisée à une température d'hybridation de 60°C, avec 35 cycles utilisant l'ADN polymérase Phusion High-Fidelity (n° F-530 ThermoFisher) dans des réactions de 50 μl, selon les instructions du fabricant. La matrice a été ajoutée à une concentration finale de 20 pg l -1 . Les fragments d'ADN ont été visualisés en utilisant SYBR Safe DNA Gel Stain (n° S33102 ThermoFisher) sur un transilluminateur à LED bleu (IORodeo, Pasadena, CA, USA). La purification de l'ADN a été réalisée à l'aide d'un kit de purification NucleoSpin Gel et PCR Clean-up (n° 740609.250 Macherey-Nagel, Düren, Allemagne). Les amorces UNS utilisées dans l'amplification TU sont répertoriées dans le tableau S5.

Validation par séquençage

Les séquences des plasmides assemblés ont été vérifiées par séquençage complet à l'aide de lectures appariées de 150 paires de bases sur une plateforme Illumina MiSeq, et se trouvent dans la base de données EMBL-ENA regroupée sous l'étude PRJEB29863. Les bibliothèques ont été préparées à l'aide du kit Nextera XT DNA Library Prep (n° FC-131-1096 Illumina Inc., San Diego, CA, USA), en utilisant le protocole du fabricant modifié pour une dilution de un sur quatre. Les lectures ont été filtrées et rognées pour les bases de faible qualité et mappées sur des plasmides à l'aide de l'outil « carte vers référence » du logiciel Geneious 8.1.8 (https://www.geneious.com Kearse et al., 2012 ), avec des paramètres standards. La fidélité de la séquence a été déterminée manuellement.

Agrobactérie-médié Marchantia transformation

Agrobactérie-la transformation médiée a été effectuée comme décrit précédemment (Ishizaki et al., 2008 ), avec les exceptions suivantes : la moitié d'un sporange portant des archégones (tête de spore) a été utilisée pour chaque transformation. Les têtes de spores séchées ont été broyées dans un tube Falcon de 50 ml avec un tube Falcon de 15 ml et remises en suspension dans 1 ml d'eau par tête de spores. Les spores remises en suspension ont été filtrées sur une maille de 40 µm (n° 352340 Corning Inc., NY, USA) et 1 ml de suspension a été aliquoté dans un tube Eppendorf de 1,5 ml et centrifugé à 13 000 g pendant 1 min à température ambiante. Le surnageant a été jeté et les spores ont été remises en suspension dans 1 ml de solution de stérilisation, et incubées à température ambiante pendant 20 min à 150 tr/min sur un agitateur orbital. La solution de stérilisation a été préparée en dissolvant un mini comprimé stérilisant Milton (Milton Pharmaceutical UK, Cheltenham, UK ingrédient actif, dichloroisocyanurate de sodium CAS : 2893-78-9 : 19,5 % p/p) dans 25 ml d'eau stérile. Les échantillons ont été centrifugés à 13 000 g pendant 1 min, lavé une fois à l'eau stérile et remis en suspension dans 100 µl d'eau stérile par tête de spore utilisée. One hundred microlitres of sterilized spores were inoculated onto half-strength Gamborg's B5 1% (w/v) agar plates and grown under constant fluorescent lighting (50–60 mol photons m −2 s −1 ) upside down for 5 d until co-cultivation. Sporelings were co-cultivated with previously transformed and induced Agrobactérie GV2260 transformed with the pSoup plasmid (Hellens et al., 2000 ) in 250-ml flasks containing 25 ml of half-strength Gamborg's B5 medium supplemented with 5% (w/v) sucrose, 0.1% (w/v) N-Z Amine A (Sigma cat. C7290), 0.03% (w/v) L-glutamine (Sigma cat. G8540) and 100 μM acetosyringone (Sigma-Aldrich cat. D134406) for 36 h, until washing and plating onto selective medium.

Laser scanning confocal microscopy

A microscope slide was fitted with a 65-μl Gene Frame (ThermoFisher cat. AB0577) and 65 μl of dH2O was placed in the centre. Marchantia gemmae was carefully deposited on the drop of dH2O using a small inoculation loop and a #0 coverslip was attached to the Gene Frame. Slides were examined on a Leica, Wetzlar, Germany TCS SP8 confocal microscope platform equipped with a white-light laser (WLL) device. Imaging was conducted using a Leica HC PL APO 20× CS2 air objective with a sequential scanning mode with laser wavelengths of 405, 488 and 515 nm, capturing emitted fluorescence at 450–482-, 492–512- and 520–550-nm windows, respectively, in each sequential scan. Z-stacks were collected every 5 μm for the complete volume range and maximum intensity projections were processed using Image J software. Fluorescence bleedthrough from the blue pseudocoloured channel (membrane-localized enhanced green fluorescent protein (eGFP)) into the green pseudocoloured channel (nuclear-localized Venus) was eliminated using custom Python scripts which subtracted 20% of the value of pixels present in the blue channel to the green channel. Images were edited to scale the pixel intensity to the full 8-bit range and a merged image was processed.

Transient expression in Arabidopsis mesophyll protoplasts

Well-expanded leaves from 3–4-wk-old Arabidopsis plants (Columbia-0) were used for protoplast transfection. Plants were grown at 22°C in low-light (75 μmol m −2 s −1 ) and short-photoperiod (12 h : 12 h, light : dark) conditions. Protoplasts were isolated and polyethylene glycol (PEG) transfected according to Yoo et al. ( 2007 ). For transfection, 6 μl of Loop L2 plasmids (2 μg μl −1 ), isolated by a NucleoBond Xtra Midi/Maxi purification kit (Macherey-Nagel cat. 740410.50), were used. Transfected protoplasts were incubated for 12 h in light and then visualized by epifluorescent microscopy in a Neubauer chamber (Hirschmann Laborgeräte, Eberstadt, Germany).

Epifluorescence microscopy

Transfected protoplasts were visualized using a Nikon Ni microscope (Minato, Tokyo, Japan) equipped with 49021 ET – EBFP2/Coumarin/Attenuated DAPI (excitation, 405/20 nm dichroic, 425 nm emission, 460/50 nm), 96227 AT-EYFP (excitation, 495/20 nm dichroic, 515 nm emission, 540/30 nm), 96223 AT-ECFP/C (excitation, 495/20 nm dichroic, 515 nm emission, 540/30 nm) and 96312 G-2E/C (excitation, 540/20 nm dichroic, 565 nm emission, 620/60 nm) filter cubes.

LoopDesigner

In order to implement an object-oriented model for Loop assembly, we built a PartsDB library (https://github.com/HaseloffLab/PartsDB) to define several interlinked classes, each of which is associated with a table in a relational SQL database. The structure of LoopDesigner is built around a Partie class, which either represents an ordered collection of children parts from which it is assembled, or a DNA sequence in the case of L0 parts. In this way, we ensured that the actual DNA sequence is only stored once, and the sequences of L1 and higher parts are constructed on demand from the relational links. In addition, each Partie is associated with one of the Colonne vertébrale instances which, together with a Partie sequence, represents a complete Loop assembly plasmid. Every instance of a Colonne vertébrale class is a combination of a Base Sequence and a donor Restriction Enzyme Site, for example, pOdd 1-4 and pEven 1-4 are Colonne vertébrale instances in the schema described in this article. Base Sequence represents a type of receiver plasmid, for example, pOdd and pEven, and is composed of a DNA sequence of the plasmid and an instance of a receiver Restriction Enzyme Site. Finally, Restriction Enzyme Site class is composed of a Restriction Enzyme instance, which stores the restriction enzyme recognition sequence, and a pair of overhang sequences, which can be either receiver or donor overhangs.


Recherche ouverte

Age measurements from the plasma proteomic dataset derived from 4263 individuals (aged 18–95 years) are accessible via an online software tool (https://twc-stanford.shinyapps.io/aging_plasma_proteome/). The full plasma proteomic dataset derived from 3301 individuals (aged 18–76 years) is available in the European Genotype Archive (accession number EGAS00001002555).

Nom de fichier La description
acel13256-sup-0001-FigS1.TIFTIFF image, 3.6 MB
acel13256-sup-0002-FigS2.TIFTIFF image, 2.9 MB
acel13256-sup-0003-FigS3.TIFTIFF image, 656.8 KB
acel13256-sup-0004-FigS4.TIFTIFF image, 669.5 KB
acel13256-sup-0005-FigS5.TIFTIFF image, 722.4 KB
acel13256-sup-0006-FigS6.TIFTIFF image, 647.8 KB
acel13256-sup-0007-FigS7.TIFTIFF image, 2.1 MB Fig S7
acel13256-sup-0008-FigS8.TIFTIFF image, 727.4 KB
acel13256-sup-0009-FigS9.TIFTIFF image, 910.1 KB
acel13256-sup-0010-FigS10.TIFTIFF image, 1.9 MB
acel13256-sup-0011-TableS1-S11.xlsxapplication/excel, 1.3 MB
acel13256-sup-0012-Legends.docxWord document, 15.8 KB

Please note: The publisher is not responsible for the content or functionality of any supporting information supplied by the authors. Any queries (other than missing content) should be directed to the corresponding author for the article.


Voir la vidéo: Nerd Complement System. Part 1. Immunology (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Arthw

    Entre nous parler, essayez de rechercher la réponse à votre question sur google.com

  2. Aviva

    Désolé, j'ai supprimé cette phrase

  3. Domhnall

    Je suis désolé, mais je pense que vous vous trompez. Je suis sûr. Discutons. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  4. Sekou

    Accordé, une excellente idée

  5. Laco

    Je suis désolé, mais je pense que vous vous trompez. Je suis sûr. Envoyez-moi un courriel à PM, nous parlerons.

  6. Kaila

    Aviez-vous mal à la tête aujourd'hui?

  7. Preruet

    OOOOOOOOOOOOOOO !! J'ai longtemps voulu voir ça !!!!



Écrire un message