Informations

Toutes les glandes endocrines sont-elles associées à des sentiments humains communs ?


Je regardais les glandes endocrines et j'ai trouvé intéressant que quelques-unes d'entre elles aient des sentiments/mentalités très compréhensibles qui leur sont associés. En particulier:

  • Gonades : excitation/romance
  • Pancréas : faim (glucose)
  • Glandes surrénales : combat ou fuite
  • Glande pinéale : somnolence (mélatonine)

Bien sûr, la façon dont ces glandes fonctionnent et ce qu'elles font est beaucoup plus complexe, mais je trouve intéressante la notion de pouvoir sympathiser avec une partie du corps.

À titre de contre-exemple, si quelque chose ne va pas avec ma rate, il peut y avoir des sentiments associés à cela (c'est-à-dire de la douleur), mais ils ne sont pas aussi profonds que des choses comme la faim, la peur et l'excitation.

Quoi qu'il en soit, ma curiosité est la suivante : toutes les glandes endocrines ont-elles un sentiment qui leur est associé ?

Voici la liste de toutes les glandes :

  • Glande pituitaire
  • Glande thyroïde
  • Glandes parathyroïdes
  • Glandes surrénales
  • Pancréas
  • Gonades
  • Glande pinéale

Aussi, je sais que c'est une question idiote, mais s'il vous plaît soyez indulgent avec moi ici. Cela a piqué mon intérêt, et je veux juste satisfaire une certaine curiosité.


Vous ne pourrez peut-être pas ressentir ou être conscient des actions de tous glandes endocrines au moment de leur apparition.

Les glande parathyroïde sécrète de la parathormone, qui affecte l'absorption du calcium dans l'intestin, les reins et les os, l'excrétion du phosphate dans les reins et la production de vitamine D dans les reins. je ne sais pas si on peut ressentir ces actions ou leurs conséquences.

Les cortex surrénalien sécrète de l'aldostérone, qui maintient les taux sanguins de sodium et de potassium, ce qui est lié à la pression artérielle et à l'excrétion urinaire. Il sécrète également du cortisol, qui affecte l'utilisation du glucose, la dégradation des graisses et l'inflammation et affecte les actions de certaines autres hormones, mais dans la plage physiologique normale, vous ne ressentez pas ces effets. Le cortisol est aussi connu comme une hormone du stress, mais ses actions sont beaucoup plus subtiles (au niveau du métabolisme) que celles de l'adrénaline (rythme cardiaque, excitation). Cela dit, la sécrétion de cortisol peut être liée au sommeil et à l'appétit. Il y a beaucoup de spéculations sur la façon dont cela pourrait affecter l'humeur ou les "niveaux d'énergie" (fatigue surrénale).

Il y a beaucoup de hormones gastro-intestinales (gastrine, sécrétine, cholécystokinine, ghréline), dont certaines affectent la digestion, d'autres le péristaltisme et l'appétit et vous n'êtes peut-être pas conscient de tout cela.

Certains hormones de la glande pituitaire (ACTH, TSH, FSH, LH) stimulent la sécrétion d'hormones par d'autres glandes (surrénales, thyroïde, gonades) et certaines (hormone de croissance, ADH, ocytocine) agissent directement sur les organes - je ne pense pas qu'on puisse dire que l'on puisse ressentir ces effets.

Certaines hormones ont des effets sur d'autres hormones (cortisol > adrénaline ; thyroxine > hormone de croissance, etc.), il n'est donc pas toujours possible de déterminer quelle sensation est directement liée à quelle hormone.

Sentiments humains courants liés à la sécrétion d'hormones :

  • Excitation ou réponse au stress, y compris fréquence cardiaque rapide et respiration et anxiété : réponse à court terme : adrénaline; réponse à long terme : cortisol
  • Appétit: ghréline, leptine, adiponectine, cholécystokinine, insuline, peptide de type glucagon, peptide gastro-intestinal
  • La pulsion sexuelle : hormones sexuelles, surtout testostérone et estradiol
  • Envie de dormir: mélatonine, cortisol
  • Dépression: cortisol, hormones sexuelles (surtout chez les femmes)

Le but de cette réponse est de montrer que certains de vos sentiments peuvent être simplement affectés par les hormones, qui sont des forces ultimes, et qu'en être conscient peut vous aider à les contrôler dans une certaine mesure.


Toutes les glandes endocrines sont-elles associées à des sentiments humains communs ? - La biologie

Dans cette section, vous découvrirez les bases du système nerveux central, qui se compose du cerveau et de la moelle épinière, ainsi que du système nerveux périphérique. Les système nerveux périphérique est composé des systèmes nerveux somatique et autonome. Les somatique système nerveux transmet des signaux sensoriels et moteurs vers et depuis le système nerveux central. Les autonome système nerveux contrôle la fonction de nos organes et glandes, et peut être divisé en divisions sympathique et parasympathique. Sympathique l'activation nous prépare au combat ou à la fuite, tandis que parasympathique l'activation est associée à un fonctionnement normal dans des conditions de détente. Les endocrine système consiste en une série de glandes qui produisent des substances chimiques appelées hormones, qui produisent des effets généralisés sur le corps. Vous avez tout ça ? Nous passerons en revue chacun de ces systèmes dans les pages à venir.

Objectifs d'apprentissage

  • Décrire la différence entre les systèmes nerveux central et périphérique et les systèmes nerveux somatique et autonome
  • Différencier les divisions sympathique et parasympathique du système nerveux autonome
  • Décrire le système endocrinien et expliquer ses principales responsabilités au sein du corps

Glandes du système endocrinien

Chaque glande du système endocrinien libère des hormones spécifiques dans votre circulation sanguine. Ces hormones voyagent dans votre sang vers d'autres cellules et aident à contrôler ou à coordonner de nombreux processus corporels.

  • Glandes surrénales : deux glandes situées au-dessus des reins qui libèrent l'hormone cortisol.
  • Hypothalamus : Une partie du cerveau moyen inférieur qui indique à l'hypophyse quand libérer des hormones.
  • Ovaires : Organes reproducteurs femelles qui libèrent les œufs et produisent des hormones sexuelles.
  • Cellules des îlots du pancréas : les cellules du pancréas contrôlent la libération des hormones insuline et glucagon.
  • Parathyroïde : Quatre minuscules glandes dans le cou qui jouent un rôle dans le développement des os.
  • Glande pinéale : Glande située près du centre du cerveau qui peut être liée aux habitudes de sommeil.
  • Glande pituitaire : Glande située à la base du cerveau derrière les sinus. Elle est souvent appelée la « glande maîtresse » car elle influence de nombreuses autres glandes, notamment la thyroïde. Les problèmes avec l'hypophyse peuvent affecter la croissance osseuse, les cycles menstruels d'une femme et la libération de lait maternel.
  • Testicules : Les glandes reproductrices mâles qui produisent le sperme et les hormones sexuelles.
  • Thymus : Glande située dans la partie supérieure de la poitrine qui aide à développer le système immunitaire du corps au début de la vie. : Glande en forme de papillon à l'avant du cou qui contrôle le métabolisme.

Même le moindre hoquet avec la fonction d'une ou plusieurs de ces glandes peut perturber l'équilibre délicat des hormones dans votre corps et conduire à un trouble endocrinien ou à une maladie endocrinienne.


Toutes les glandes endocrines sont-elles associées à des sentiments humains communs ? - La biologie

Le corps de chacun subit des changements, certains naturels et d'autres non, qui peuvent affecter le fonctionnement du système endocrinien. Certains des facteurs qui affectent les organes endocriniens comprennent la puberté, le vieillissement, la grossesse, l'environnement, la génétique et certaines maladies et médicaments, notamment la naturopathie, les suppléments à base de plantes et les médicaments sur ordonnance tels que les opioïdes ou les stéroïdes.

Vieillissement

Malgré les changements liés à l'âge, le système endocrinien fonctionne bien chez la plupart des personnes âgées. Cependant, certains changements se produisent soit en raison de dommages aux cellules au cours du processus de vieillissement, soit de problèmes médicaux accumulés par le corps vieillissant, soit de changements cellulaires génétiquement programmés. Ces modifications peuvent modifier les éléments suivants :

  • production et sécrétion d'hormones
  • métabolisme hormonal (à quelle vitesse les hormones sont décomposées et quittent le corps)
  • taux d'hormones circulant dans le sang
  • cellule cible ou réponse tissulaire cible aux hormones
  • rythmes dans le corps, tels que le cycle menstruel

Par exemple, on pense que l'augmentation de l'âge est liée au développement du diabète de type 2, en particulier chez les personnes qui pourraient être à risque pour ce trouble. Le processus de vieillissement affecte presque toutes les glandes. Avec l'âge, l'hypophyse (située dans le cerveau) peut devenir plus petite et peut ne pas fonctionner aussi bien, bien qu'elle puisse fournir une signalisation hormonale suffisante pour la continuité de la vie. Par exemple, la production d'hormone de croissance pourrait diminuer, ce qui n'est probablement pas une priorité chez un individu vieillissant. Il s'agit également d'un exemple de programmation génétique à laquelle nous avons évolué en tant qu'espèce pour nous adapter. Une diminution des taux d'hormone de croissance chez les personnes âgées peut entraîner des problèmes tels qu'une diminution de la masse musculaire, une diminution de la fonction cardiaque et de l'ostéoporose. Le vieillissement affecte les ovaires d'une femme et entraîne la ménopause, généralement entre 50 et 55 ans. À la ménopause, les ovaires cessent de produire des œstrogènes et de la progestérone et n'ont plus de réserve d'ovules. Lorsque cela se produit, les périodes menstruelles s'arrêtent.

Maladies et conditions

Les maladies chroniques et autres affections peuvent affecter le fonctionnement du système endocrinien de plusieurs manières. Une fois que les hormones produisent leurs effets sur leurs organes cibles, elles sont décomposées (métabolisées) en molécules inactives. Le foie et les reins sont les principaux organes qui décomposent les hormones. La capacité du corps à décomposer les hormones peut être diminuée chez les personnes atteintes d'une maladie chronique du cœur, du foie ou des reins.

Une fonction endocrinienne anormale peut résulter de :

  • malformations congénitales (naissance) ou génétiques (voir la section sur la génétique ci-dessous)
  • chirurgie, radiothérapie ou certains traitements contre le cancer
  • blessures traumatiques
  • tumeurs cancéreuses et non cancéreuses
  • infection
  • destruction auto-immune (lorsque le système immunitaire se retourne contre les propres organes du corps et cause des dommages)
  • médicaments ou suppléments

En général, une fonction endocrinienne anormale crée un déséquilibre hormonal caractérisé par trop ou trop peu d'hormone. Le problème sous-jacent peut être dû à une glande endocrine qui produit trop ou trop peu d'hormone, ou à un problème de décomposition de l'hormone.

Stress

Les facteurs de stress physiques ou mentaux peuvent déclencher une réponse au stress. La réponse au stress est complexe et peut influencer le fonctionnement du cœur, des reins, du foie et du système endocrinien. De nombreux facteurs peuvent déclencher la réponse au stress, mais les facteurs de stress physiques sont les plus importants. Pour que le corps réagisse et fasse face au stress physique, les glandes surrénales produisent plus de cortisol. Si les glandes surrénales ne répondent pas, cela peut être un mortelle problème. Certains facteurs médicalement importants provoquant une réponse au stress sont :

  • traumatisme (blessure grave) de tout type
  • maladie grave ou infection
  • chaleur ou froid intense
  • interventions chirurgicales
  • maladies sérieuses
  • réactions allergiques

D'autres types de stress sont émotionnels, sociaux ou économiques, mais ceux-ci n'exigent généralement pas que le corps produise des niveaux élevés de cortisol pour survivre au stress.

Facteurs environnementaux

Un perturbateur endocrinien environnemental (EDC) est une substance à l'extérieur du corps qui peut interférer avec le fonctionnement normal du système endocrinien. Certains EDC imitent la liaison naturelle des hormones au récepteur de la cellule cible. (La liaison se produit lorsqu'une hormone se fixe à un récepteur cellulaire, une partie de la cellule conçue pour répondre à cette hormone particulière.) Les perturbateurs endocriniens peuvent déclencher les mêmes processus que l'hormone naturelle. D'autres EDC bloquent la liaison hormonale normale et empêchent ainsi les effets des hormones naturelles. D'autres perturbateurs endocriniens encore peuvent interférer directement avec la production, le stockage, la libération, le transport ou l'élimination d'hormones naturelles dans le corps. Cela peut grandement affecter le fonctionnement de certains systèmes du corps.

Les perturbateurs endocriniens peuvent affecter les gens de plusieurs façons :

  • développement sexuel perturbé
  • diminution de la fertilité
  • malformations congénitales
  • réponse immunitaire réduite
  • changements neurologiques et comportementaux, y compris une capacité réduite à gérer le stress

La génétique

Votre système endocrinien peut être affecté par les gènes. Les gènes sont des unités d'informations héréditaires transmises de parent à enfant. Les gènes sont contenus dans les chromosomes. Le nombre normal de chromosomes est de 46 (23 paires). Parfois, des chromosomes supplémentaires, manquants ou endommagés peuvent entraîner des maladies ou des affections qui affectent la production ou la fonction hormonale. La 23e paire, par exemple, est la paire de chromosomes sexuels. Une mère et un père apportent chacun un chromosome sexuel à l'enfant. Les filles ont généralement deux chromosomes X tandis que les garçons ont un chromosome X et un chromosome Y. Parfois, cependant, un chromosome ou un morceau de chromosome peut être manquant. Dans le syndrome de Turner, un seul chromosome X normal est présent, ce qui peut entraîner une mauvaise croissance et un problème de fonctionnement des ovaires. Dans un autre exemple, un enfant atteint du syndrome de Prader-Willi peut manquer tout ou partie du chromosome 15, ce qui affecte la croissance, le métabolisme et la puberté. Vos gènes peuvent également vous exposer à un risque accru de contracter certaines maladies, comme le cancer du sein. Les femmes qui ont hérité de mutations du gène BRCA1 ou BRCA2 courent un risque beaucoup plus élevé de développer un cancer du sein et un cancer de l'ovaire par rapport à la population générale.

Si vous soupçonnez des problèmes hormonaux ou endocriniens, demandez l'aide d'un endocrinologue près de chez vous.


Glandes endocrines et fonctions

L'un des composants les plus importants requis par le corps humain pour son fonctionnement quotidien est le système endocrinien. Cet article fournit quelques informations sur les différentes glandes endocrines et leurs fonctions.

L'un des composants les plus importants requis par le corps humain pour son fonctionnement quotidien est le système endocrinien. Cet article fournit quelques informations sur les différentes glandes endocrines et leurs fonctions.

Le système endocrinien est chargé d'aider le corps à accomplir bon nombre de ses fonctions. Les glandes endocrines sécrètent des hormones directement dans la circulation sanguine, plutôt que par un canal. C'est la raison pour laquelle ces glandes sont également connues sous le nom de glandes sans conduits. Les processus associés à la croissance, au développement, au métabolisme corporel et à la reproduction sont tous alimentés par les hormones sécrétées par ces glandes.

Fonctions des glandes endocrines

Glande pituitaire
Cette glande a son emplacement à la base du cerveau. Elle est connue sous le nom de glande maîtresse, car elle est chargée de contrôler la fonction des autres glandes pour produire leurs hormones. La croissance, le métabolisme corporel, le développement sexuel et la reproduction sont les éléments qui relèvent du domaine de l'hypophyse.

Aimeriez-vous écrire pour nous? Eh bien, nous recherchons de bons écrivains qui veulent faire passer le mot. Contactez-nous et nous discuterons.

Glande thyroïde
Juste en dessous de la pomme d'Adam, se trouve ce qu'on appelle la glande thyroïde. La glande thyroïde fonctionne en libérant deux hormones principales, la thyroxine et la triiodothyronine. Ces hormones jouent un rôle vital dans la régulation du métabolisme et du fonctionnement des organes.

Pancréas
Le pancréas, comme la plupart d'entre nous doivent le savoir, sont les glandes endocrines situées dans la région abdominale, derrière l'estomac. Les hormones qui sont sécrétées dans la circulation sanguine par ces glandes servent à contrôler la bonne digestion et la régulation de la glycémie. L'insuline et les glucagons sont connus pour être les hormones importantes produites par les glandes. L'une des principales fonctions du pancréas est de maintenir des niveaux appropriés de sucre dans tout le corps.

Glandes surrénales
Sur la face supérieure des reins, se trouvent ces glandes endocrines. Dans la production d'hormones, deux parties de ces glandes surrénales entrent en jeu. L'un est connu sous le nom de cortex surrénalien. Elle est connue pour les hormones stéroïdes, indispensables à la digestion et à la maturité sexuelle. L'autre est ce qu'on appelle la médullosurrénale. Or, les hormones que sécrète cette partie ne sont pas essentielles pour maintenir la vie, mais aident le corps à gérer le stress et à améliorer la qualité de vie.

Hypothalamus
La glande hypothalamus est en fait une partie de la glande pituitaire. Les hormones qu'elle sécrète font le travail d'induction de la glande maîtresse, afin qu'elle puisse continuer à fonctionner normalement. L'hormone de libération de l'hormone de croissance (GHRH), la somatostatine et la dopamine sont les hormones qui sont libérées par cette glande, dont nous avons parlé.

Glandes parathyroïdes
Ceux-ci sont situés derrière la glande thyroïde, et c'est peut-être la raison pour laquelle ils sont connus sous le nom de glandes parathyroïdes. Ils sont là avec le travail de régulation de la quantité de calcium dans le sang.

Glande pinéale
La fonction de cette glande endocrine est de sécréter de la mélatonine. Il est à la base du cerveau et est responsable de la vigilance ou de la conscience de soi.

Gonades
Les gonades mâles sont appelées testicules et les ovaires chez les femelles. Ces glandes produisent des hormones et des cellules essentielles à la reproduction, chez les mâles et les femelles.

Hormones produites par les glandes endocrines

Glande pituitaire

  • Hormone antidiurétique (vasopressine) – Sa fonction principale est d'aider les reins à retenir l'eau dans le corps.
  • Corticotropine (ACTH) – Ces hormones sont là pour réguler les hormones des glandes surrénales.
  • Hormone de croissance humaine – Comme son nom l'indique, il est associé à la croissance et au développement du corps. Il est également connu pour favoriser la production de protéines.
  • Hormone lutéinisante et hormone folliculo-stimulante – Des fonctions importantes comme la production de sperme et de sperme, et la menstruation, sont assurées par cette hormone particulière. Caractéristiques sexuelles secondaires telles que le modèle de croissance des cheveux, les muscles, la texture et l'épaisseur de la peau, la nature de la voix, etc.
  • L'ocytocine – Aide à la contraction des muscles de l'utérus et des canaux mammaires du sein.
  • prolactine – Le processus de production de lait dans les glandes mammaires est effectué par cette hormone.
  • Hormone stimulant la thyroïde – Encore une fois, comme son nom l'indique, cette hormone est responsable des fonctions des hormones de la glande thyroïde.

Aimeriez-vous écrire pour nous? Eh bien, nous recherchons de bons écrivains qui veulent faire passer le mot. Contactez-nous et nous discuterons.

  • L'hormone thyroïdienne « Le taux métabolique du corps est contrôlé par cette hormone.
  • Calcitonine – Il régule l'équilibre du calcium chez les espèces autres que les humains. Des études sont toujours en cours pour trouver sa fonction dans l'espèce humaine.
  • Glucagon – Le taux de sucre dans le sang augmente avec son aide.
  • Insuline – Il aide à abaisser le taux de sucre dans le sang. En dehors de cela, le métabolisme du sucre, des protéines et des graisses est également effectué avec son aide.
  • Aldostérone – Responsable du maintien de l'équilibre du sel et de l'eau dans le corps.
  • Cortisol – Les fonctions qui régulent le taux de sucre dans le sang, la pression artérielle et la force musculaire dans le corps sont contrôlées par le cortisol.
  • Déhydroépiandrostérone (DHEA) – Elle est liée au système immunitaire, à la croissance des os et aussi à l'humeur d'un individu.
  • Épinéphrine et norépinéphrine – Le système nerveux y est associé.
  • Hormone libérant de l'hormone (GHRH) – Elle est connue sous le nom d'hormone de croissance.
  • Somatostatine – Il agit en régulant le système endocrinien.
  • Dopamine – Il inhibe la libération de prolactine par le lobe antérieur de l'hypophyse.
  • Hormone parathyroïdienne – Le calcium et le phosphore sont éliminés de l'organisme à l'aide de cette hormone, qui est également responsable de la formation osseuse.
  • Mélatonine – Maintient le rythme circadien du corps, en dehors de ce qui a été mentionné dans le segment précédent.
  • Oestrogène – Les caractéristiques sexuelles féminines et la fonction du système reproducteur sont influencées par la sécrétion de cette hormone.
  • Progestérone – Il joue un rôle essentiel pendant la grossesse. Par exemple, il aide à préparer la muqueuse de l'utérus pour l'implantation de l'ovule fécondé.
  • Testostérone Les caractéristiques sexuelles des hommes et la nature du système reproducteur impliquent la sécrétion de cette hormone.

Le système endocrinien aide le corps à fonctionner de manière optimale. Tout dysfonctionnement de ce système déclenche l'apparition de crises médicales et de divers symptômes désagréables, légers à graves.


Étudier le système endocrinien, ses organes et ses fonctions

Les glandes endocrines sont des glandes dont les sécrétions (appelées hormones) sont collectées par le sang et atteignent les tissus par la circulation. L'hypophyse (glande pituitaire) et les glandes surrénales sont des exemples de glandes endocrines. Les glandes exocrines sont des glandes dont les sécrétions sont libérées à l'extérieur par des canaux (dans la peau, la lumière intestinale, la bouche, etc.). Les glandes sébacées et les glandes salivaires sont des exemples de glandes exocrines.

Glandes endocrines et hormones

Plus de questions-réponses ci-dessous

2. Quels sont les composants du système endocrinien ?

Le système endocrinien est composé des glandes endocrines et des hormones qu'elles sécrètent.

3. Quelle est la nature histologique des glandes ? Comment se forment-ils ?

Les glandes sont du tissu épithélial. Ils sont constitués d'épithélium qui, au cours du développement embryonnaire, s'invagine dans d'autres tissus au cours du développement embryonnaire.

Dans les glandes exocrines, l'invagination contient des canaux de sécrétion préservés. Dans les glandes endocrines, l'invagination est complète et il n'y a pas de conduits de sécrétion.

4. Pourquoi le système endocrinien est-il considéré comme l'un des systèmes intégratifs du corps ? Quel autre système physiologique a également cette fonction ?

Le système endocrinien est considéré comme de nature intégrative, car les hormones produites par les glandes endocrines sont des substances qui agissent à distance et beaucoup d'entre elles agissent dans différents organes du corps. par conséquent, les glandes endocrines reçoivent des informations de certaines régions du corps et peuvent produire des effets dans d'autres régions, fournissant une intégration fonctionnelle pour le corps.

En plus du système endocrinien, l'autre système physiologique qui a également une fonction intégrative est le système nerveux. Le système nerveux intègre le corps à travers un réseau de nerfs reliés aux neurones centraux et périphériques. Le système endocrinien intègre le corps grâce aux hormones qui circulent dans la circulation.

5. Que sont les hormones ?

Les hormones sont des substances sécrétées par les glandes endocrines et collectées par la circulation. Ils produisent des effets sur des organes et des tissus spécifiques.

Les hormones sont les effecteurs du système endocrinien.

6. Quels sont les organes cibles des hormones ?

Les organes cibles, les tissus cibles et les cellules cibles sont les organes, tissus et cellules spécifiques sur lesquels chaque hormone agit et produit ses effets. Les hormones agissent sélectivement sur leurs cibles en raison des protéines réceptrices spécifiques présentes dans ces cibles.

7. Comment le système circulatoire participe-t-il au fonctionnement du système endocrinien ?

Le système circulatoire est fondamental pour le fonctionnement du système endocrinien. Le sang recueille les hormones produites par les glandes endocrines et ces hormones atteignent leurs cibles par la circulation. Sans le système circulatoire, la fonction « action à distance » du système endocrinien ne serait pas possible.

8. Les hormones ne sont-elles que des protéines ?

Certaines hormones sont des protéines, comme l'insuline, le glucagon et l'ADH, d'autres sont dérivées de protéines (acides aminés modifiés), comme l'adrénaline et la noradrénaline. ਍'autres sont des stéroïdes, tels que les corticostéroïdes et les œstrogènes.

9. Quelles sont les principales glandes endocrines du corps humain ?

Les principales glandes endocrines du corps humain sont la glande pinéale (ou corps pinéal), l'hypophyse (ou glande pituitaire), la thyroïde, les parathyroïdes, la partie endocrine du pancréas, les glandes surrénales et les gonades (les testicules ou les ovaires ).

D'autres organes tels que les reins, le cœur et le placenta jouent également un rôle dans le système endocrinien.

La glande pinéale

10. Qu'est-ce que la glande pinéale ?

La glande pinéale, également connue sous le nom de corps pinéal ou épiphyse, est située au centre de la tête. Il sécrète l'hormone mélatonine, une hormone produite la nuit et liée à la régulation du rythme circadien (ou le cycle circadien, le cycle veille-sommeil). La mélatonine peut également réguler de nombreuses fonctions corporelles liées au cycle jour-nuit.

Sélectionnez n'importe quelle question pour la partager sur FB ou Twitter

Il suffit de sélectionner (ou de double-cliquer) une question à partager. Défiez vos amis Facebook et Twitter.

L'hypophyse

11. Dans quelle cavité osseuse se trouve l'hypophyse ?

L'hypophyse, ou hypophyse, est située dans la selle turcique de l'os sphénoïde (l'un des os à la base du crâne). Par conséquent, cette glande est située dans la tête.

12. Quelles sont les principales divisions de l'hypophyse ? Quelles sont leurs fonctions ?

L'hypophyse est divisée en deux parties : l'adénohypophyse, ou hypophyse antérieure, et la neurohypophyse, ou hypophyse postérieure.

L'adénohypophyse produit deux hormones qui agissent directement, l'hormone de croissance (GH) et la prolactine. Elle produit également quatre hormones tropiques, c'est-à-dire des hormones qui régulent d'autres glandes endocrines : l'hormone adrénocorticotrope (ACTH), l'hormone thyréostimulante (TSH), l'hormone lutéinisante (LH) et l'hormone folliculo-stimulante (FSH).

La neurohypophyse stocke et libère deux hormones produites dans l'hypothalamus, l'ocytocine et l'hormone antidiurétique (ADH, ou vasopressine).

13. Quelle est la relation entre l'hypothalamus et l'hypophyse ?

L'hypothalamus est une partie du cerveau située juste au-dessus de l'hypophyse. L'hypothalamus reçoit des impulsions neurales périphériques et centrales qui déclenchent la réponse de ses cellules neurosécrétrices. Les axones de ces cellules descendent dans l'adénohypophyse pour réguler les sécrétions hypophysaires par rétroaction négative. Lorsque les niveaux d'hormones adénohypophysaires dans le plasma sont trop élevés, l'hypothalamus détecte cette information et commande l'arrêt de la production de l'hormone. Lorsque le taux sanguin d'une hormone adénohypophysaire est bas, l'hypothalamus stimule la sécrétion de l'hormone.

Les cellules hypothalamiques produisent les hormones libérées par la neurohypophyse. Ces hormones sont transportées par leurs axones jusqu'à l'hypophyse et sont ensuite libérées dans la circulation.

L'adénohypophyse

14. Quelles hormones sont sécrétées par l'adénohypophyse ? Quelles sont leurs fonctions respectives ?

L'adénohypophyse sécrète de la GH (hormone de croissance), de la prolactine, de l'ACTH (hormone adrénocorticotrope), de la TSH (hormone stimulant la thyroïde), de la FSH (hormone folliculostimulante) et de la LH (hormone lutéinisante).

La GH, également connue sous le nom d'hormone somatotrope (STH), agit sur les os, le cartilage et les muscles pour favoriser la croissance de ces tissus. La prolactine est l'hormone qui stimule la production et la sécrétion de lait par les glandes mammaires chez la femme. L'ACTH est l'hormone qui stimule la partie corticale de la glande surrénale pour produire et sécréter des hormones corticales (glucocorticoïdes). La TSH est l'hormone qui stimule l'activité de la glande thyroïde, augmentant la production et la sécrétion de ses hormones T3 et T4. La FSH est une hormone gonadotrope, c'est-à-dire qu'elle stimule les gonades et, chez la femme, elle agit sur les ovaires pour induire la croissance des follicules et, chez l'homme, elle stimule la spermatogenèse. La LH est aussi une hormone gonadotrope elle agit sur les ovaires de la femme pour stimuler l'ovulation et la formation du corps jaune (qui sécrète les œstrogènes) chez l'homme, elle agit sur les testicules pour stimuler la production de testostérone.

15. Quelle est la relation entre la thyroïde et l'hypophyse ?

L'hypophyse sécrète la TSH, hormone thyréostimulante. Cette hormone stimule la sécrétion des hormones thyroïdiennes (triiodothyronine et thyroxine, ou T3 et T4).

Lorsque la concentration plasmatique des hormones thyroïdiennes est élevée, cette information est détectée par l'hypothalamus et l'hypophyse, et cette dernière diminue la sécrétion de TSH. Lorsque les taux d'hormones thyroïdiennes sont bas, la sécrétion de TSH augmente. Il s'agit donc d'un exemple de rétroaction négative.

Les lésions de l'hypophyse qui provoquent une hyposécrétion de TSH (par exemple, en cas de destruction tissulaire) ou une hypersécrétion (par exemple, une prolifération cellulaire excessive ou un cancer) peuvent modifier complètement le fonctionnement de la glande thyroïde.

16. Quelles sont certaines maladies causées par une sécrétion anormale de GH par l'hypophyse ?

Pendant l'enfance, les déficiences de la sécrétion de GH peuvent entraîner un retard de croissance et, dans les cas graves, un nanisme (nanisme). Une production excessive de GH chez les enfants peut provoquer une croissance osseuse exagérée et un gigantisme. Chez l'adulte, un excès de GH (par exemple, dans le cancer de l'hypophyse ou chez les personnes qui ingèrent par erreur de la GH comme supplément nutritionnel) peut entraîner une acromégalie, qui est une croissance excessive et disproportionnée des extrémités osseuses, telles que le crâne, les maxillaires, les mains et les pieds.

17. Quels sont les tissus cibles et les organes cibles de chaque hormone adénohypophysaire ?

GH : os, cartilage et muscles. Prolactine : les glandes mammaires. ACTH : partie corticale des glandes surrénales. TSH : la glande thyroïde. FSH et LH : les ovaires et les testicules.

Neurohypophyse

18. Quelles hormones sont sécrétées par la neurohypophyse ? Quelles sont leurs fonctions respectives ?

La neurohypophyse sécrète de l'ocytocine et de l'hormone antidiurétique (ADH).

L'ocytocine est sécrétée chez la femme lors de l'accouchement pour augmenter la force et la fréquence des contractions utérines et donc pour aider la naissance du bébé. Pendant la période de lactation, l'action de succion du nourrisson sur les mamelons de la mère stimule la production d'ocytocine, qui augmente alors la sécrétion de lait par les glandes mammaires.

La vasopressine, ou ADH, participe à la régulation de l'eau dans l'organisme et donc au contrôle de la pression artérielle, puisqu'elle permet la réabsorption de l'eau libre par les tubules rénaux. Au fur et à mesure que l'eau retourne en circulation, le volume de sang augmente.

19. Quelle est la différence entre le diabète sucré et le diabète insipide ? Quels sont les signes caractéristiques du diabète insipide ?

Le diabète sucré est la maladie causée par une sécrétion insuffisante d'insuline par le pancréas ou par une altération de la capture de cette hormone par les cellules. Le diabète insipide est la maladie causée par une sécrétion déficiente d'ADH par l'hypophyse (hypophyse) ou encore par une altération de la sensibilité à cette hormone au niveau des reins.

Dans le diabète insipide, le sang manque d'ADH et, par conséquent, la réabsorption d'eau par les tubules dans les reins est réduite et un grand volume d'urine est produit. Le patient urine abondamment et plusieurs fois par jour, symptôme qui s'accompagne aussi de polydipsie (augmentation de la soif et ingestion exagérée d'eau) et parfois de déshydratation.

20. Pourquoi le volume d'urine augmente-t-il lorsque des boissons alcoolisées sont ingérées ?

L'alcool inhibe la sécrétion d'ADH (hormone antidiurétique) par l'hypophyse. Un faible taux d'ADH réduit la réabsorption tubulaire de l'eau dans les reins et donc augmente le volume urinaire.

21. Quels sont les organes cibles et les tissus cibles de la neurohypophyse ?

Les organes cibles de l'ocytocine sont l'utérus et les glandes mammaires. Les organes cibles de l'ADH sont les reins.

La glande thyroïde

22. Où se trouve la glande thyroïde dans le corps ?

La thyroïde est située dans la région cervicale antérieure (col frontal), en avant de la trachée et juste en dessous du larynx. C'est une masse bilobée en dessous de la pomme d'Adam.

23. Quelles hormones sont sécrétées par la glande thyroïde ? Quelles sont leurs fonctions ?

La thyroïde sécrète les hormones thyroxine (T4), triiodothyronine (T3) et calcitonine.

T3 et T4 sont des substances iodées dérivées de l'acide aminé tyrosine. Ils agissent pour augmenter le taux métabolique cellulaire de l'organisme (respiration cellulaire, métabolisme des protéines et des lipides, etc.). La calcitonine inhibe la libération de cations calcium par les os, contrôlant ainsi le taux de calcium dans le sang.

24. Pourquoi l'ingestion d'iode alimentaire est-elle si importante pour la fonction thyroïdienne ?

Obtenir de l'iode à partir de votre alimentation est important pour la thyroïde car cet élément chimique est nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes T3 et T4. L'apport en iode provient souvent de l'alimentation.

25. Qu'est-ce que le goitre ? Qu'est-ce que le goitre endémique ? Comment ce problème est-il socialement résolu ?

Le goitre est l'élargissement anormal de la glande thyroïde. Le goitre apparaît comme une tumeur dans la partie antérieure du cou. Elle peut être visible ou non, mais elle est souvent palpable. Le goitre peut survenir à la suite d'une hypothyroïdie ou d'une hyperthyroïdie.

Le goitre endémique est un goitre causé par une carence en iode (carence en iode dans l'alimentation). Le caractère endémique de la maladie s'explique par le fait que l'iode alimentaire est souvent une condition sociale ou culturelle affectant de nombreuses personnes dans certaines régions géographiques. L'hypothyroïdie causée par une ingestion déficiente en iode est plus fréquente dans les régions éloignées du littoral (car les fruits de mer sont riches en iode).

De nos jours, le problème est souvent résolu par l'ajout obligatoire d'iode au sel de table. Le sel de table étant un condiment largement utilisé, l'apport d'iode dans l'alimentation est presque toujours assuré par cette méthode.

26. Qu'arrive-t-il au niveau de TSH (hormone stimulant la thyroïde) dans le sang pendant l'hypothyroïdie ? Pourquoi la thyroïde est-elle hypertrophiée dans le goitre endémique ?

When there is a low level of T3 and T4 secretion by the thyroid, TSH secretion by the hypophysis is very stimulated and the level of TSH in the blood level. The increase in the availability of TSH promotes the enlargement of the thyroid gland.

Thyroid enlargement is the reaction of a tissue that tries to compensate for the functional deficiency by making the gland increase in size.

27. What are some signs and symptoms found in patients with hyperthyroidism?

The hormones made by the thyroid gland stimulate the basal metabolism of the body. In hyperthyroidism, there is an abnormally high production and secretion of T3 and T4 and, as a result, the basal metabolic rate is increased. The signs of this condition may be tachycardia (an abnormally high heart rate), weight loss, excessive heat sensation, excessive sweating, anxiety, etc. One of the typical signs of hyperthyroidism is exophthalmos (protrusion of the eyeballs). Generally the patient also presents goiter.

28. What are some signs and symptoms found in patients with hypothyroidism?

In hypothyroidism, the production and secretion of T3 and T4 are impaired. Since these thyroid hormones stimulate the basal metabolism of the body (cellular respiration, fatty acid and protein metabolism, etc.), a patient with hypothyroidism may present bradycardia (a low heart rate), a low respiratory rate, excessive tiredness, depression, cold intolerance and weight gain. Hypothyroidism is normally accompanied by goiter (the enlargement of the thyroid in the neck).

29. What is the physiological cause of the syndrome known as cretinism?

Cretinism is caused by a chronic deficiency of thyroid hormones (T3 and T4) during childhood. Chronic hypothyroidism during childhood may cause retardation and a low stature due to the low basal metabolic rate during a period of life when growth and the development of mental faculty occur.

Parathyroids

30. What are the parathyroids? Where are they located and what hormones are secreted by these glands?

The parathyroids are four small glands, two of which are embedded in each posterior face of one lobe of the thyroid. The parathyroids secrete parathormone, a hormone that, along with calcitonin and vitamin D, regulates calcium levels in the blood.

31. What is the relationship between the secretion of parathormone and the level of calcium in the blood?

Parathormone increases the level of calcium in the blood, since it stimulates the reabsorption (remodeling) of the bone tissue. When osteoclasts remodel bones, calcium is released in the circulation.

Parathormone is also involved in increasing calcium absorption in the intestines via vitamin D activation. It also plays a role in the kidneys, promoting the tubular reabsorption of calcium.

The Pancreas

32. What is a mixed gland? Why is the pancreas considered a mixed gland?

A mixed gland is a gland that produces endocrine and exocrine secretions.

The pancreas is an example of a mixed gland because it secretes hormones into circulation, such as insulin and glucagon, while also releasing an exocrine secretion, pancreatic juice.

33. What pancreatic tissues are involved in exocrine and endocrine secretions? What are their respective hormones and enzymes?

Exocrine secretions of the pancreas are produced in the pancreatic acini, aggregates of secretory cells that surround small exocrine ducts. The exocrine pancreas secretes the digestive enzymes of pancreatic juice: amylase, lipase, trypsin, chymotrypsin, carboxypeptidase, ribonuclease, deoxyribonuclease, elastase and gelatinase.

Endocrine secretions of the pancreas are produced and secreted by small groups of cells dispersed throughout the organ called islets of Langerhans. The pancreatic islets make insulin, glucagon and somatostatin.

Hormonal Glucose Regulation

34. What is the importance of blood glucose levels for human health?

Blood glucose levels (glycemia) must be maintained normal. If they are abnormally low, there will not be enough glucose to supply the energy metabolism of cells. If they are abnormally and chronically high, it causes severe harm to peripheral nerves, the skin, the retina, the kidneys and other important organs, and may predispose the person to cardiovascular diseases (acute myocardial infarction, strokes, thrombosis, etc). If they are acutely in excess, medical emergencies such as diabetic ketoacidosis and a hyperglycemic hyperosmolar state may occur.

35. How are insulin and glucagon involved in blood glucose control?

Glucagon increases glycemia and insulin reduces it. They are antagonistic pancreatic hormones. Glucagon stimulates glycogenolysis, thus forming glucose from the breakdown of glycogen. Insulin is the hormone responsible for the entrance of glucose from blood into cells.

When glycemia is low, for example, during fasting, glucagon is secreted and insulin is inhibited. When glycemia is high, like after meals, glucagon is inhibited and insulin secretion is increased.

36. What are the target organs of insulin and glucagon?

Glucagon mainly acts on the liver. In general, insulin acts on all cells. Both also act on the adipose tissue, stimulating (glucagon) and inhibiting (insulin) the use of fatty acids by the energy metabolism (an alternate path of energy metabolism is activated when there is a shortage of glucose).

37. What are the effects of somatostatin on pancreatic hormonal secretions?

Somatostatin inhibits both insulin and glucagon secretions.

Diabetes Mellitus Explained

38. What is diabetes mellitus?

Diabetes mellitus is the disease caused by the deficient production or action of insulin and, as a result, characterized by a low glucose uptake by cells and a high blood glucose level.

39. What are the three main signs of diabetes?

The three main signs of diabetes mellitus are known as the diabetic triad: polyuria, polydipsia and polyphagia.

Polyuria is the excessive elimination of urine in diabetes, it is caused by reduced water reabsorption in the renal tubules due to the increased osmolarity of glomerular filtrate (caused by excessive glucose). Polydipsia is the exaggerated ingestion of water the thirst is due to excessive water loss in the urine. Polyphagia is the exaggerated ingestion of food caused by a deficiency in energy generation by glucose-deficient cells.

40. Why do diabetic patients often undergo dietary sugar restriction? What are the main complications of diabetes mellitus?

Diabetic patients are often advised to ingest less carbohydrates since these substances are broken down into glucose and this molecule is absorbed in the intestines. The goal of dietary sugar restriction is to control glycemia and to maintain it at normal levels.

The main complications of diabetes are tissue injuries that occur in various organs caused by chronic high blood osmolarity: in the peripheral nerves (diabetic neuropathy), resulting in sensitivity loss, increased wounds (the person does not feel that the tissue is being wounded and the wound expands) and muscle fatigue in the kidneys (diabetic nephropathy), causing glomerular lesions that may lead to renal failure in the retina (diabetic retinopathy), leading to vision impairment and blindness and in the skin, as a consequence of the neuropathy. Diabetes mellitus is also one of the major risk factors for cardiovascular diseases such as embolism, myocardial infarction and stroke.

41. What is the difference between type I diabetes mellitus and type II diabetes mellitus?

Type I diabetes, also known as juvenile diabetes, or insulin-dependent diabetes (this name is not adequate, since type II diabetes may become insulin-dependent), is the impaired production of insulin by the pancreas, and is believed to be caused by the destruction of the cells of the islets of Langerhans by autoantibodies (autoimmunity).

Type II diabetes occurs adults and it is often diagnosed in older people. In type II diabetes, the pancreas secretes normal or low levels of insulin,਋ut the main cause of the high glycemia is the peripheral resistance of the cells to the action of the hormone.

42. In ancient Greece, the father of Medicine, Hippocrates, described a method of diagnosing diabetes mellitus by tasting the patient's urine. What is the physiological explanation for this archaic method?

Under normal conditions, the glucose filtered by renal glomeruli is almost entirely reabsorbed in the nephron tubules and is not excreted in urine. With elevated blood glucose levels, the renal tubules cannot reabsorb all the filtered glucose and a certain amount of the substance appears in the urine. This amount is enough to provide the sweet taste that helped Hippocrates diagnose diabetes and differentiate it from other diseases򠫌ompanied by polyuria. Nowadays,  this method is not used due to the danger of contaminating the tester with disease agents possibly present in the patient's urine.

43. What are the main treatments for diabetes mellitus?

The general goal of diabetes treatment is to maintain normal glycemic levels.

Type I diabetes is treated with the parenteral administration of insulin. Insulin must be administered intravenously or intramuscularly because, as a protein, it will be digested if ingested orally. In type II diabetes, treatment is done with oral drugs that regulate glucose metabolism or, in more severe cases, with parenteral insulin administration. The moderation of carbohydrate ingestion is an important aid in diabetes treatment.

Diabetes treatment with the use of hypoglycemic agents, such as insulin or oral medicines, must be carefully and medically supervised, since if wrongly used, these drugs may abruptly decrease the blood glucose levels, causing hypoglycemia and even death.

Many other forms of diabetes treatment are being researched worldwide.

44. How can bacteria produce human insulin on an industrial scale? What are other forms of insulin are made available by the pharmaceutical industry?

Bacteria do not naturally synthesize insulin. However, it is possible to implant human genetic material containing the insulin gene into bacterial DNA. The mutant bacteria then multiply and produce human insulin. The insulin is isolated and purified for subsequent sale. This biotechnology is known as recombinant DNA technology.

In addition to human insulin, the pharmaceutical industry also produces insulin to be used by humans made from the pancreas of pigs and cows.

The Adrenal Glands

45. Where are the adrenal glands located? How many are there and into which parts are they divided?

Each adrenal gland is located on the top of each kidney (forming a hat-like structure on the top of the kidneys) therefore, there are two glands. The adrenal parenchymal structure is divided into two parts: the most outlying part is the cortical portion, or the adrenal cortex, and the central part is the medullary portion, or the adrenal medulla.

The Endocrine System Review - Image Diversity: the adrenal glands

46. What hormones are secreted by the adrenal medulla? Quelles sont leurs fonctions respectives ?

The medullary portion of the adrenal glands secretes hormones of the catecholamine group: adrenaline (also known as epinephrine) and noradrenaline (also known as norepinephrine). Besides their hormonal function, adrenaline and noradrenaline also act as neurotransmitters. The neurons that use them as neurotransmitters are called adrenergic neurons.

Adrenaline increases the breakdown of glycogen into glucose (glycogenolysis), thus increasing glycemia and the basal metabolic rate of the body. Adrenaline and noradrenaline are released during situations of danger (fight or flight response) and they intensify the strength and rate of the heartbeat and selectively modulate blood irrigation in some tissues via selective vasodilation and vasoconstriction. Through vasodilation, they increase the supply of blood to the brain, the muscles and the heart and, through vasoconstriction, they reduce the supply of blood to the kidneys, the skin and the gastrointestinal tract.

Substances that promote vasodilation or vasoconstriction, such as adrenaline and noradrenaline, are called vasoactive substances.

47. What hormones are secreted by the adrenal cortex? Quelles sont leurs fonctions respectives ?

The cortical portion of the adrenal glands secretes hormones of the corticoid (or corticosteroid) group, which are derived from cholesterol: glucocorticoids, mineralocorticoids and cortical sex hormones.

The glucocorticoids secreted are cortisol and cortisone. Glucocorticoids stimulate the formation of glucose from the degradation of proteins of muscle tissue (gluconeogenesis) and, as a result, help to increase glycemia. These hormones play an important immunosuppressive role, meaning that they reduce the action of the immune system and for this reason are used as medicine to treat inflammatory and autoimmune diseases and the rejection of transplanted organs.

The mineralocorticoids aldosterone and deoxycorticosterone regulate the concentration of sodium and potassium in the blood and, as a result, control the water level in the extracellular space. Aldosterone increases sodium reabsorption and therefore water reabsorption in the renal tubules, and also stimulates the renal excretion of potassium and hydrogen.

The adrenal cortical sex hormones are androgens, male sex hormones present in both men and women. In men, their main site of production is the testicle and they promote the appearance of secondary male sex characteristics, such as body hair and a beard, a deep voice, the male pattern of fat distribution and the maturation of the genitalia. If abnormally high in women, they cause an inhibited maturation of the female genitalia and disturbances in the menstrual cycle.

48. Why are glucocorticoids used in transplant patients?

Patients with transplanted organs are prone to host versus graft rejection, since their own immune system tends to attack the grafted organ because it recognizes the grafted tissue as foreign material. In the prevention and treatment of this common problem, patients are given glucocorticoids or other immunosuppressants. Glucocorticoids have an immunosuppressant�t and, as a result, reduce the aggression of the immune system against the graft.

However, immune action is also very important for the individual. The immune system defends the body against invasion and infection by pathogenic agents (viruses, bacteria, toxins) in addition to being necessary for the elimination of modified cells that may proliferate and cause cancer. Patients receiving immunosuppressants such as glucocorticoids therefore have an increased risk of infectious and neoplastic diseases.

Reproductive Hormones

49. What hormones are produced by the testicles and the ovaries?

The testicles produce androgenic hormones, the main hormone of which is testosterone. The ovaries produce estrogen and progesterone.

50. What is the endocrine function of the placenta?

The placenta is not a permanent gland of the endocrine system but it nonetheless has an endocrine function. The placenta produces estrogen and progesterone. It also secretes human chorionic gonadotropin (HCG, which has a function similar to that of hypophyseal LH), human placental lactogen, similar to prolactin and a mammary gland stimulant, and a series of hormonal peptides similar to the hormones of the hypothalamus-hypophysis axis.

Now that you have finished studying Endocrine System, these are your options:


Recent Articles

A Rare Presentation of a Rare Disease - Primary Hyperparathyroidism Presenting as Polyarthritis - A Case Report

Auteurs): Dushantha Madegedara, Asela Rasika Bandara, Rathnayake RMDHM and Samadara Nakandala

Primary hyperparathyroidism is due to inappropriate over secretion of parathyroid hormone by parathyroid glands. It is often diagnosed by routine biochemical screening. Advance disease can cause multi . Lire la suite

Role of Apoproteins, Lactate, Lipoproteins, Magnesium, Plasma Glucose, Glycosylated Hemoglobin in Oral Squamous Cell Carcinoma: A Case Control Study

Auteurs): Vignesh Kanneboyina, Krishna Sumanth Nallagangula, Hemalatha Ananthramaiah Shashidhar, Vinay Babu S and Shashidhar Kurpad Nagaraj

Introduction: Oral squamous cell carcinoma (OSCC) of oral cavity is more complex with multi step progression which involves combination of acquired and inherited alterations in DNA sequence. Deregulat . Lire la suite

Investigation of Blood Glucose Profile by Continuous Glucose Monitoring (CGM)

Auteurs): Hiroshi Bando, Koji Ebe, Yoshikane Kato, Masahiro Bando and Yoshikazu Yonei

Background: Diabetes has been great problem worldwide. Continuous Glucose Monitoring (CGM) has been in focus, and useful CGM, FreeStyle Libre (Abbott) has been introduced to clinical ordinary practice . Lire la suite


Système lymphatique

The lymphatic system is sometimes considered part of the immune system. It consists of a network of lymph vessels and ducts that collect excess fluid (called lymph) from extracellular spaces in tissues and transport the fluid to the bloodstream. The lymphatic system also includes many small collections of tissue, (called lymph nodes) and an organ called the spleen, both of which remove pathogens and cellular debris from the lymph or blood. In addition, the thymus gland in the lymphatic system produces some types of white blood cells (lymphocytes) that fight infections.


The Body’s Chemicals Help Control Behavior: The Endocrine System

The nervous system is designed to protect us from danger through its interpretation of and reactions to stimuli. But a primary function of the sympathetic and parasympathetic nervous systems is to interact with the Système endocrinien to elicit chemicals that provide another system for influencing our feelings and behaviors.

A gland in the endocrine system is made up of groups of cells that function to secrete hormones. A hormone is a chemical that moves throughout the body to help regulate emotions and behaviors. When the hormones released by one gland arrive at receptor tissues or other glands, these receiving receptors may trigger the release of other hormones, resulting in a series of complex chemical chain reactions. The endocrine system works together with the nervous system to influence many aspects of human behavior, including growth, reproduction, and metabolism. And the endocrine system plays a vital role in emotions. Because the glands in men and women differ, hormones also help explain some of the observed behavioral differences between men and women. The major glands in the endocrine system are shown in Figure 3.20 “The Major Glands of the Endocrine System”.

Figure 3.20 The Major Glands of the Endocrine System

The male is shown on the left and the female on the right.

The pituitary gland , a small pea-sized gland located near the center of the brain, is responsible for controlling the body’s growth, but it also has many other influences that make it of primary importance to regulating behavior. The pituitary secretes hormones that influence our responses to pain as well as hormones that signal the ovaries and testes to make sex hormones. The pituitary gland also controls ovulation and the menstrual cycle in women. Because the pituitary has such an important influence on other glands, it is sometimes known as the “master gland.”

Other glands in the endocrine system include the pancréas, which secretes hormones designed to keep the body supplied with fuel to produce and maintain stores of energy the pineal gland, located in the middle of the brain, which secretes melatonin, a hormone that helps regulate the wake-sleep cycle and the thyroid et parathyroid glands, which are responsible for determining how quickly the body uses energy and hormones, and controlling the amount of calcium in the blood and bones.

The body has two triangular adrenal glands, one atop each kidney. The adrenal glands produce hormones that regulate salt and water balance in the body, and they are involved in metabolism, the immune system, and sexual development and function. The most important function of the adrenal glands is to secrete the hormones épinéphrine (aussi connu sous le nom adrénaline) et norepinephrine (aussi connu sous le nom noradrenaline) when we are excited, threatened, or stressed. Epinephrine and norepinephrine stimulate the sympathetic division of the ANS, causing increased heart and lung activity, dilation of the pupils, and increases in blood sugar, which give the body a surge of energy to respond to a threat. The activity and role of the adrenal glands in response to stress provides an excellent example of the close relationship and interdependency of the nervous and endocrine systems. A quick-acting nervous system is essential for immediate activation of the adrenal glands, while the endocrine system mobilizes the body for action.

The male sex glands, known as the testes , secrete a number of hormones, the most important of which is testosterone , the male sex hormone. Testosterone regulates body changes associated with sexual development, including enlargement of the penis, deepening of the voice, growth of facial and pubic hair, and the increase in muscle growth and strength. The ovaries , the female sex glands, are located in the pelvis. They produce eggs and secrete the female hormones estrogen et progestérone. Estrogen is involved in the development of female sexual features, including breast growth, the accumulation of body fat around the hips and thighs, and the growth spurt that occurs during puberty. Both estrogen and progesterone are also involved in pregnancy and the regulation of the menstrual cycle.

Recent research has pinpointed some of the important roles of the sex hormones in social behavior. Dabbs, Hargrove, and Heusel (1996) measured the testosterone levels of 240 men who were members of 12 fraternities at two universities. They also obtained descriptions of the fraternities from university officials, fraternity officers, yearbook and chapter house photographs, and researcher field notes. The researchers correlated the testosterone levels and the descriptions of each fraternity. They found that the fraternities with the highest average testosterone levels were also more wild and unruly, and one of these fraternities was known across campus for the crudeness of its behavior. On the other hand, the fraternities with the lowest average testosterone levels were more well behaved, friendly and pleasant, academically successful, and socially responsible. Banks and Dabbs (1996) found that juvenile delinquents and prisoners who had high levels of testosterone also acted more violently, and Tremblay et al. (1998) found that testosterone was related to toughness and leadership behaviors in adolescent boys. Although testosterone levels are higher in men than in women, the relationship between testosterone and aggression is not limited to males. Studies have also shown a positive relationship between testosterone and aggression and related behaviors (such as competitiveness) in women (Cashdan, 2003).

It must be kept in mind that the observed relationships between testosterone levels and aggressive behavior that have been found in these studies do not prove that testosterone causes aggression—the relationships are only correlational. In fact, there is evidence that the relationship between violence and testosterone also goes in the other direction: Playing an aggressive game, such as tennis or even chess, increases the testosterone levels of the winners and decreases the testosterone levels of losers (Gladue, Boechler, & McCaul, 1989 Mazur, Booth, & Dabbs, 1992), and perhaps this is why excited soccer fans sometimes riot when their team wins.

Recent research has also begun to document the role that female sex hormones may play in reactions to others. A study about hormonal influences on social-cognitive functioning (Macrae, Alnwick, Milne, & Schloerscheidt, 2002) found that women were more easily able to perceive and categorize male faces during the more fertile phases of their menstrual cycles. Although researchers did not directly measure the presence of hormones, it is likely that phase-specific hormonal differences influenced the women’s perceptions.

At this point you can begin to see the important role the hormones play in behavior. But the hormones we have reviewed in this section represent only a subset of the many influences that hormones have on our behaviors. In the chapters to come we will consider the important roles that hormones play in many other behaviors, including sleeping, sexual activity, and helping and harming others.

Points clés à retenir

  • The body uses both electrical and chemical systems to create homeostasis.
  • The CNS is made up of bundles of nerves that carry messages to and from the PNS
  • The peripheral nervous system is composed of the autonomic nervous system (ANS) and the peripheral nervous system (PNS). The ANS is further divided into the sympathetic (activating) and parasympathetic (calming) nervous systems. These divisions are activated by glands and organs in the endocrine system.
  • Specific nerves, including sensory neurons, motor neurons, and interneurons, each have specific functions.
  • The spinal cord may bypass the brain by responding rapidly using reflexes.
  • The pituitary gland is a master gland, affecting many other glands.
  • Hormones produced by the pituitary and adrenal glands regulate growth, stress, sexual functions, and chemical balance in the body.
  • The adrenal glands produce epinephrine and norepinephrine, the hormones responsible for our reactions to stress.
  • The sex hormones, testosterone, estrogen, and progesterone, play an important role in sex differences.

Exercises and Critical Thinking

  1. Recall a time when you were threatened or stressed. What physiological reactions did you experience in the situation, and what aspects of the endocrine system do you think created those reactions?
  2. Consider the emotions that you have experienced over the past several weeks. What hormones do you think might have been involved in creating those emotions?

Human Organs

An organ is a collection of tissues joined in a structural unit to serve a common function. Organs exist in most multicellular organisms, including not only humans and other animals but also plants. In single-celled organisms such as bacteria, the functional equivalent of an organ is an organelle.

Tissues in Organs

Although organs consist of multiple tissue types, many organs are composed of the main tissue that is associated with the organ&rsquos major function and other tissues that play supporting roles. The main tissue may be unique to that specific organ. For example, the main tissue of the heart is the cardiac muscle, which performs the heart&rsquos major function of pumping blood and is found only in the heart. The heart also includes nervous and connective tissues that are required for it to perform its major function. For example, nervous tissues control the beating of the heart, and connective tissues make up heart valves that keep blood flowing in just one direction through the heart.

Vital Organs

The human body contains five organs that are considered vital for survival. They are the heart, brain, kidneys, liver, and lungs. The locations of these five organs and several other internal organs are shown in Figure (PageIndex<2>). If any of the five vital organs stops functioning, the death of the organism is imminent without medical intervention.

  1. The heart is located in the center of the chest, and its function is to keep blood flowing through the body. Blood carries substances to cells that they need and also carries away wastes from cells.
  2. The brain is located in the head and functions as the body&rsquos control center. It is the seat of all thoughts, memories, perceptions, and feelings.
  3. The two kidneys are located in the back of the abdomen on either side of the body. Their function is to filter blood and form urine, which is excreted from the body.
  4. The liver is located on the right side of the abdomen. It has many functions, including filtering blood, secreting bile that is needed for digestion, and producing proteins necessary for blood clotting.
  5. The two lungs are located on either side of the upper chest. Their main function is exchanging oxygen and carbon dioxide with the blood.

Questions de pensée critique

Describe several main differences in the communication methods used by the endocrine system and the nervous system.

Compare and contrast endocrine and exocrine glands.

True or false: Neurotransmitters are a special class of paracrines. Expliquez votre réponse.

Compare and contrast the signaling events involved with the second messengers cAMP and IP3.

Describe the mechanism of hormone response resulting from the binding of a hormone with an intracellular receptor.

Compare and contrast the anatomical relationship of the anterior and posterior lobes of the pituitary gland to the hypothalamus.

Name the target tissues for prolactin.

Explain why maternal iodine deficiency might lead to neurological impairment in the fetus.

Define hyperthyroidism and explain why one of its symptoms is weight loss.

Describe the role of negative feedback in the function of the parathyroid gland.

Explain why someone with a parathyroid gland tumor might develop kidney stones.

What are the three regions of the adrenal cortex and what hormones do they produce?

If innervation to the adrenal medulla were disrupted, what would be the physiological outcome?

Compare and contrast the short-term and long-term stress response.

Seasonal affective disorder (SAD) is a mood disorder characterized by, among other symptoms, increased appetite, sluggishness, and increased sleepiness. It occurs most commonly during the winter months, especially in regions with long winter nights. Propose a role for melatonin in SAD and a possible non-drug therapy.

Retinitis pigmentosa (RP) is a disease that causes deterioration of the retinas of the eyes. Describe the impact RP would have on melatonin levels.

Compare and contrast the role of estrogens and progesterone.

Describe the role of placental secretion of relaxin in preparation for childbirth.

What would be the physiological consequence of a disease that destroyed the beta cells of the pancreas?

Why is foot care extremely important for people with diabetes mellitus?

Summarize the role of GI tract hormones following a meal.

Compare and contrast the thymus gland in infancy and adulthood.

Distinguish between the effects of menopause and andropause on fertility.